OL : Peter Bosz épargné, Domenech mitraille les joueurs

OL : Peter Bosz épargné, Domenech mitraille les joueurs

Icon Sport

Vainqueur de Montpellier le week-end dernier, Lyon est tombé de haut en s’inclinant à domicile contre le Stade de Reims mercredi (1-2).

Après la victoire de Reims dans un Groupama Stadium vide de supporters mercredi soir, Peter Bosz était totalement désabusé en conférence de presse. Il faut dire que l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais ne s’attendait pas à vivre une telle désillusion, trois jours seulement après la victoire capitale décrochée à Montpellier. Depuis la défaite lyonnaise face à Reims, les critiques pleuvent à l’égard de Peter Bosz. Mais dans les colonnes de L’Equipe, le coach néerlandais a reçu un soutien totalement inattendu, celui de Raymond Domenech. Le consultant de La Chaîne L’Equipe, qui se contente habituellement de défendre les entraîneurs français, a volé cette fois au secours de Peter Bosz en profitant du micro tendu par L’Equipe pour violemment tailler les joueurs de l’OL.

Les joueurs de l'OL trop fainéants ?

« Dans les matches importants, les joueurs vont suivre Bosz, faire les efforts, et ça pourra passer. Mais, le reste du temps, ils s'en foutent. Qu'est-ce qu'il peut faire face à ça ? S'en aller ? Il faut remettre de la rigueur dans tout ça, et ce qui m'inquiète, c'est que Peter Bosz n'est pas le premier entraîneur à être victime de ça dans ce club. Est-ce que c'est devenu la culture du club, d'être là dans les grands matches, et de ne pas faire d'efforts pour le reste ? Les efforts, ils ne les font que dans les gros matches, quand tout est visible. J'ai bien aimé ce qu'a dit Aouar, qu'il fallait "faire les efforts collectivement". Mais il faudrait ajouter, surtout, "faire les efforts défensifs collectivement". Eux, ils jouent seulement quand ils ont le ballon. Défensivement, c'est catastrophique » a pesté Raymond Domenech, pas tendre avec les joueurs de l’OL et qui attend une réaction d’orgueil de la part des coéquipiers de Lucas Paqueta dimanche soir à Bordeaux.