OL : La VAR à deux vitesses, Genesio en a sa claque

OL : La VAR à deux vitesses, Genesio en a sa claque

Photo Icon Sport

Cette semaine, le match entre Barcelone et Lyon a provoqué de multiples débats sur l’utilisation de la VAR après le penalty imaginaire accordé aux Catalans pour un accrochage entre Luis Suarez et Jason Denayer. A l’issue de la victoire lyonnaise face à Montpellier ce dimanche après-midi, l’assistance vidéo à l’arbitrage était encore sur toutes les lèvres du côté de Lyon. Et pour cause, c’est cette fois un penalty en faveur de l’OL qui a été oublié, alors que la faute de Vitorino Hilton sur Martin Terrier semblait évidente. Devant les médias après le match, Bruno Genesio s’est agacé de l’utilisation de cette technologie qui joue de sales tours à Lyon actuellement.

« Ma discussion avait Clément Turpin, c’était très courtois car c’est un arbitre que j’apprécie énormément, qui est certainement un des meilleurs en France et en Europe. J’ai simplement dit que ça ne servait à rien d’avoir un outil s’il ne corrigeait pas les erreurs. Sans voir les images, je suis persuadé qu’il y a pénalty. Ce n’est pas Clément Turpin, il faut réfléchir au fonctionnement de la VAR. Ça fait quand même deux matches...Alors je sais que certains ont dit qu’on avait perdu 5-1 à Barcelone, mais le pénalty c’est le premier but. Donc le premier but dans un match éliminatoire comme celui qu’on a joué mercredi, il est très important. Je ne sais s’il y en a un ou une qui me dit ici qu’il y a pénalty sur Luis Suarez. Donc il faut m’expliquer à quoi sert la VAR » a confié l’entraîneur rhodanien, relancé sur ce sujet et qui s’agace des décisions arbitrales incompréhensibles à l’encontre de l’OL.