OL : Depay remercie Lyon, mais il veut quand même partir

OL : Depay remercie Lyon, mais il veut quand même partir

Photo Icon Sport

En fin de contrat dans un an et demi, Memphis Depay sera à un tournant de sa carrière lors du prochain mercato estival.

Du haut de ses 26 ans, l’international néerlandais est de nouveau un joueur qui compte dans le paysage footballistique européen. Ses performances avec l’OL depuis deux ans ont véritablement reboosté sa cote sur le marché des transferts, ce qui pourrait l’inciter à quitter Lyon lors du prochain mercato. C’est même la tendance, selon les informations obtenues par le site Milan Live, qui affirme que l’international néerlandais, reconnaissant envers l'OL qui est parvenu à le relancer, souhaite quand même profiter de sa situation contractuelle et de l’intérêt de plusieurs clubs européens pour quitter l’Olympique Lyonnais, deux ans et demi après sa signature en provenance de Manchester United contre un chèque de 16 ME.

Pour l’heure, c’est surtout en Italie que se trouvent les prétendants de Memphis Depay. Outre la Lazio Rome, le Milan AC a également manifesté son intérêt auprès des représentants du joueur. Concernant le prix réclamé par Jean-Michel Aulas en revanche, c’est le grand flou. Initialement, le président de l’Olympique Lyonnais avait fixé à 50 ME le prix de son capitaine. Mais la crise du coronavirus pourrait bien chambouler les plans de l’homme d’affaires rhodanien. « Lyon n’a pas l’habitude de faire des cadeaux, mais le contexte a changé en raison de l’arrêt du football durant la crise sanitaire » explique le média transalpin, sous-entendant clairement que Jean-Michel Aulas pourrait être contraint de revoir ses prétentions à la baisse dans le dossier Memphis Depay. Pour rappel, l’OL souhaitait prolonger le contrat du Néerlandais dès sa grave blessure en décembre dernier mais visiblement, Memphis a fait le choix de quitter Lyon. Les Gones ne devraient donc pas s’opposer au départ de l’homme aux 53 buts sous le maillot lyonnais, au risque de le voir partir libre de tout contrat l’été suivant. Un scénario bien-sûr inenvisageable pour Jean-Michel Aulas…