OL : Bosz obligé de se justifier face à ses joueurs

OL : Bosz obligé de se justifier face à ses joueurs

Icon Sport

L’Olympique Lyonnais a subi une défaite très dure à encaisser dimanche à Nice (2-3), après avoir mené 2-0 jusqu’à dix minutes de la fin. Peter Bosz a expliqué à ses joueurs la raison de ses changements tardifs.

A la 80e minute dimanche à l’Allianz Riviera, Peter Bosz s’attendait sans aucun doute à repartir tranquillement avec trois points précieux face à un concurrent direct au podium, dans cette course pour la qualification en Ligue des champions. L’OL menait de deux buts et maîtrisait parfaitement son sujet. Mais Youcef Atal, dont l’entrée a bouleversé la rencontre, sonnait la révolte. Tino Kadewere prenait un rouge, et les Lyonnais s’effondraient à dix. Pour la première fois depuis 1985, une équipe perdait après avoir mené de deux buts à dix minutes de la fin. Un fait extrêmement rare en Ligue 1. Il a très vite été reproché à Peter Bosz son attentisme. Alors qu’il se plaint régulièrement de l’enchaînement des matchs, il a effectué son premier changement à la 88e minute. Son équipe subissait déjà la foudre. L’entraîneur néerlandais est revenu sur cette désillusion, en confiant l’explication qu’il a donné à ses joueurs.

« Jusque-là, il n’y avait pas eu d’occasions contre nous » 

« Il a fallu travailler dans les têtes, on était très déçu, mon staff, moi-même, quand on perd un match aussi clair…On a fait 80 minutes confortables. On était vraiment bien à 2-0. Nice ne venait pas nous chercher, c’était bien. On ressortait de derrière, on n’avait pas peur de faire le pressing très haut, on avait la confiance. J’ai expliqué aux joueurs pourquoi il n’y a pas eu de changements. Jusque-là, il n’y avait pas eu d’occasions contre nous », a déclaré Peter Bosz en conférence de presse, avant la réception du deuxième de Ligue 1, le RC Lens, samedi à 21h au Groupama Stadium. L’OL, déjà à cinq points des sang et or, doit rebondir immédiatement.