OL : Aulas l'a viré, il le remercie presque

OL : Aulas l'a viré, il le remercie presque

Trois ans après avoir quitté l'Olympique Lyonnais contre son gré, Bruno Genesio estime toujours avoir été ciblé par quelques personnes, mais pas par Jean-Michel Aulas.

A l’heure où l’Olympique Lyonnais devrait changer de propriétaire dans les prochaines 24 heures, et même s’il ne va pas quitter tout de suite son poste, Jean-Michel Aulas doit probablement se retourner sur sa longue carrière de président. Et parmi les souvenirs qui doivent encore le hanter un peu, il y a cette décision prise en avril 2019, sous la pression populaire, de licencier Bruno Genesio. JMA avait une relation particulière avec celui qui est désormais l’entraîneur du Stade Rennais, et le renvoyer a été un vrai crève-cœur, même si au final c’est bien lui et personne d’autre qui a limogé l’entraîneur lyonnais. Pour Bruno Genesio, qui est toujours attentif à l’OL, son club de coeur, cet événement a évidemment été marquant. Mais, se confiant dans les colonnes du Progrès, le technicien du club breton affirme ne pas avoir le moindre ressentiment à l’encontre de son ancien patron à Lyon.

Genesio n'a aucune rancune contre Lyon

Bruno Genesio estime que son licenciement était inéluctable, tant certaines personnes ont manipulé les supporters pour aboutir à cette sanction décidée après une élimination contre son actuel club. « Je me souviens bien de ce 2 avril 2019 après cette demi-finale de Coupe de France contre Rennes, et de la conférence de presse qui a suivi. Mais je n’en veux pas à Jean-Michel Aulas, d’ailleurs on s’est revu. Je le saluerai toujours, je sais trop ce qu’il a fait de l’OL et ce que je lui dois. Mon départ de l’OL a peut-être été un bien pour moi. J’ai passé des moments merveilleux en tant que joueur et entraîneur. Ce qui s’est passé n’est pas la faute du président. Certains supporters ont été manipulés pour arriver à un tel niveau d’opposition vis-à-vis de moi », fait remarquer un Bruno Genesio, qui vit une bonne saison avec le Stade Rennais, actuellement troisième de Ligue 1 et toujours qualifié en Europa League.