OL : Aulas a voté Amazon, Canal+ l'avait chauffé

OL : Aulas a voté Amazon, Canal+ l'avait chauffé

Le président de l'Olympique Lyonnais n'a pas hésité au moment de choisir le prochain diffuseur de la Ligue 1. Il est vrai que le patron de Canal+ l'avait égratigné. Douce revanche.

Cette semaine, loin de se douter qu’Amazon allait faire une offre explosive pour les droits TV de la Ligue 1, Maxime Saada avait réglé quelques comptes lors de son passage sur RMC. Après avoir un peu roulé des mécaniques, notamment lorsqu’il a évoqué la situation sociale à Canal+, le dirigeant de la chaîne cryptée n’avait pas masqué son plaisir de s’offrir le championnat de Ligue 1 trois ans après les propos de Jean-Michel Aulas. En 2018, le président lyonnais avait crié sa joie de voir Mediapro payer 1 milliard pour le championnat. « On n'a pas apprécié. Attendez, le 'jour béni des Dieux' d'Aulas, je l'ai encore en travers de la gorge », a confié Maxime Saada avant la décision de vendredi. Mais visiblement, cette déclaration a été à double tranchant et la revanche de JMA a été puissante.

Car au moment de voter pour la vente du lot de Mediapro à Amazon ou au duo Canal+-Beinsports, le patron de l’Olympique Lyonnais n’a pas hésité et a donné son soutien au géant américain. Et cette fois, Jean-Michel Aulas peut dormir tranquille, le groupe de Jeff Bezos a les moyens de payer les échéances, le cauchemar de Mediapro ne se reproduira pas. Le président de l'OL, qui avait lancé l'idée d'un Spotify du football, considérant que la Ligue 1 ne pouvait plus tourner le dos à la révolution intervenue ces dernières années en matière de diffusion de sport à la télévision. Du côté de Maxime Saada et de Canal+, on doit avoir un peu de mal à digérer ce deuxième camouflet en trois ans.