Droits TV L1 : Amazon, la menace qui fait trembler Canal+ !

Droits TV L1 : Amazon, la menace qui fait trembler Canal+ !

Si Mediapro n'a pas mis longtemps à s'écrouler, c'est un danger autrement plus sérieux qui se profile sur la route de Canal+ pour le fameux match du dimanche soir. Amazon serait proche de faire une offre.

C’est ce lundi, entre 10h et 12h, que les candidats au rachat des lots des droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2 remis en vente par la Ligue de Football Professionnel devront déposer leurs offres au siège parisien de l’instance dirigée par Vincent Labrune. Ensuite, selon un mail envoyé par le patron de la LFP aux membres du conseil d’administration, dont L’Equipe a reçu une copie, c’est à 18 heures que le comité de pilotage donnera ses recommandations au conseil d’administration avant l’annonce des « lauréats » des lots soumis à cet appel d’offres. On apprend par ailleurs que Jean-Michel Aulas et Jacques-Henri Eyraud ont intégré ce comité de pilotage, appelé à se pencher sur les offres reçues. Du moins s’il y a des offres. Car du côté de la Ligue, on ne sait pas encore si le grandissime favori, à savoir Canal+, se lancera dans cette bataille, sachant que la chaîne cryptée a envoyé la LFP au tribunal concernant des matchs qu’elle possède, mais que l’instance a refusé de récupérer et de les remettre en vente.

C’est dans ce contexte que du côté de Vincent Labrune, si bien évidemment on espère que Canal+ fera une offre conséquente et stoppera ensuite son action en justice si elle gagne l’appel d’offres, on espère qu’Amazon entrera brusquement dans la danse. Car le groupe de Jeff Bezos, l’homme le plus riche du monde, a déjà fait des emplettes en Europe, et si Amazon ne souhaite pas s’offrir toute la Ligue 1, le lot A, à savoir 1 match par journée de championnat dont 10 matches de choix 1 (Top 10) et 28 matches de choix 3 avec le grand magazine du dimanche et le magazine bilan, pourrait être à son goût. C’est comme cela qu’Amazon a mis un pied en Italie, en Allemagne et en Premier League. Et contrairement à Mediapro, il n'y a aucun risque financier avec le géant des GAFAM. En laissant planer la menace Amazon, la LFP espère probablement que Canal+ n'ira pas jusqu'au bout de sa violente logique. Réponse lundi à 12h01.