OL : Aouar fait une confidence rare chez un footballeur

OL : Aouar fait une confidence rare chez un footballeur

Photo Icon Sport

Si Houssem Aouar réalise un très bon début de carrière du côté de l'Olympique Lyonnais, c'est en grande partie grâce à quelqu'un qui compte beaucoup pour lui.

Houssem Aouar est le dernier pur produit du centre de formation du club rhodanien. Considéré comme un grand talent depuis plusieurs années, le milieu de terrain a confirmé toutes les attentes placées en lui la saison dernière. Auteur de six buts et de quatre passes décisives en 32 matchs de Ligue 1, l'international espoir réalise donc un début de carrière très prometteur. Malgré cela, le joueur de 20 ans garde les pieds sur terre, vu qu'il habite toujours chez sa mère tant aimée.

« Honnêtement, je suis dans un rêve. Je fais le sport que j’aime, je vis de ma passion. Il n’y aucune raison de tirer la tronche. Le matin, je me lève, puis je vais jouer au football, donc automatiquement, je suis heureux. Je croque la vie à pleines dents. Je vis chez ma mère ? C’est comme ça. À 20 ans, on reste avec sa famille, non ? Pour moi, c’est quelque chose d’assez important, je profite au maximum de ma maman. Elle a tout fait pour moi. Ça me fait plaisir d’être avec ma mère, de passer des moments en famille. Je ne ressens pas ce besoin de prendre mon envol. Là, en ce moment, je pense qu’elle est très heureuse. Un garçon sans histoire ? Oui de ce qu’elle m’a dit, j’ai toujours été quelqu’un de posé, de réservé… Pour entrer un peu plus dans les détails, je n’ai jamais eu de soucis scolaires ou quoi que ce soit. Alors, oui, je lui ai rendu la tâche assez facile. Ma vie est ennuyeuse (rires). Il n’y a pas de bêtises. Mon entourage ? C’est quelque chose d’extrêmement important pour l’équilibre du joueur. J’ai un entourage assez sain, posé et réfléchi, je m’en félicite », a avoué, dans Onze Mondial, Aouar, qui estime donc que son équilibre familial et son mode de vie appréciable mais inhabituel pour un footballeur peuvent le mener au très haut niveau. Merci maman.