Nantes : Le futur stade se fait détruire avant d'être construit !

Nantes : Le futur stade se fait détruire avant d'être construit !

Photo Icon Sport

Waldemar Kita a fait de la construction d'un nouveau stade son grand projet d'ici 2028, mais le Yello Park ne fait pas vraiment l'unanimité du côté de Nantes. Alors que dans une semaine jour pour jour débutera « une concertation ouverte avec le public et l’ensemble des acteurs de la vie sportive, économique, politique et citoyenne » à l'occasion d'une première réunion publique, les opposants sont déjà chauffés à blanc. 

L'association A la Nantaise est ainsi montée au créneau pour démonter les arguments du président du FC Nantes lorsqu'il justifie la construction du Yello Park. « A la Nantaise considère que le projet qui nous est présenté implique de facto - et cela constituerait une grande première dans le pays ! - la démolition d'un stade fonctionnel répondant, grâce à nos impôts, aux normes les plus exigeantes (...) Il a été démontré qu'une nouvelle modernisation de cette enceinte pourrait être réalisée sans coût excessif mais surtout sans charge supplémentaire pour le contribuable. La moyenne d'âge des stades récemment remplacés par de nouvelles enceintes (Lyon, Lille, Bordeaux, Nice) était de 78 ans. Celle des autres stades de clubs de Ligue 1 encore en activité est de 71 ans. Le stade de la Beaujoire Louis-Fonteneau, pour sa part, va fêter son 34e printemps en mai prochain (...) Le stade actuel est retenu pour les JO de 2024, le site des organisateurs de cette compétition décrit le stade de la Beaujoire comme étant « particulièrement fonctionnel ». Les Nantais ont par ailleurs appris que l’enceinte est retenue pour l’accueil de la Coupe du monde de rugby en 2023 », écrit dans un communiqué intitulé « YelloPark, 150 jours de mensonges », l’association A la Nantaise qui regroupe « les amoureux du FC Nantes ». Quand on se souvient du mal qu'a eu Jean-Michel Aulas pour réaliser le Groupama Stadium on peut souhaiter bien du courage au président du FC Nantes.