FCN : Veretout cartonne, Nantes le déprime

FCN : Veretout cartonne, Nantes le déprime

Interrogé par RTL, Jordan Veretout a évoqué la situation difficile du FC Nantes, ainsi que son ambition de goûter à l'équipe de France.

Passé par la Fiorentina entre 2017 et 2020, Jordan Veretout s'éclate aujourd'hui à la Roma. Solidement installé dans le onze titulaire de Paulo Fonseca, il a pris part à 35 rencontres toutes compétitions confondues cette saison. Au micro de RTL, le milieu de terrain s'est confié sur un éventuel futur retour en France. Il s'est également montré touché par la situation compliquée vécu par le FC Nantes, son club formateur. « Pourquoi pas un jour revenir en France, bien sûr. Quand j'étais à Aston Villa, j'avais été approché par des clubs. Après, moi, j'ai passé une très bonne année à Saint-Etienne, ça s'est super bien passé, mais mon objectif premier était de découvrir une nouvelle culture à l'étranger. Il y a eu l'opportunité de la Fiorentina, j'ai foncé. Nantes ? C'est difficile car c'est mon club de coeur. Les voir 19e, ça fait mal, c'est un peu inquiétant. Mais il faut y croire » a répondu l'ancien Canari.

Un rêve Bleu

Avec l'AS Roma, Jordan Veretout s'est imposé comme l'un des meilleurs milieux de terrain de Série A. C'est même lui qui est choisi pour tirer les penalty de son équipe, devant des grands noms comme Kolarov ou Dzeko. Une particularité qui lui a permis d'inscrire dix buts en championnat cette saison, devenant le deuxième milieu français à réaliser cette performance depuis... Michel Platini ! Pourtant, malgré sa très bonne forme, il n'a jamais eu l'occasion de porter le maillot Bleu. Pour celui qui a connu les équipes de France des moins de 18 ans jusqu'aux Espoirs, connaître un jour la joie d'être appelé en équipe nationale est forcément un objectif. « Porter le maillot de l'équipe de France c'est un rêve pour moi. Je suis arrivé en U18, on avait une super génération, on a gagné la Coupe du Monde en U20. Je ferais tout pour porter un jour le maillot de l'équipe de France, c'est un rêve pour moi » a conclu le joueur de 28 ans. Toutefois, connaissant Didier Deschamps, on l'imagine mal bouleverser la hiérarchie à quelques mois de l'Euro alors que des joueurs comme Adrien Rabiot, Tanguy Ndombele ou Thomas Lemar semblent s'être installés définitivement aux côtés des tauliers Paul Pogba et Ngolo Kanté.