OM : Payet évite le piège de Tudor, c’est fort

OM : Payet évite le piège de Tudor, c’est fort

Icon Sport

Homme fort de l’OM en 2021-2022, Dimitri Payet n’est pas dans les petits papiers d’Igor Tudor cette saison. 

Décisif la saison dernière sous les ordres de Jorge Sampaoli, Dimitri Payet n’est pas chouchouté de la même façon par Igor Tudor. Et pour cause, l’entraîneur croate de l’Olympique de Marseille n’a pas fait de l’international français un titulaire cette saison. Son traitement pose question dans la mesure où Dimitri Payet n’a même pas été sollicité pour entrer en jeu face à Tottenham lors du match décisif de Ligue des Champions, alors que l’OM devait marquer un but pour se qualifier en 8es de finale. Face à l’OL, le traitement a été le même ou presque pour Dimitri Payet, qui n’est entré que cinq minutes, un temps de jeu suffisant pour régaler le Vélodrome sur deux ou trois gestes dont il a le secret. Légende de l’OM, Mamadou Niang a livré son analyse de la situation sur l’antenne de Free Ligue 1.

Mamadou Niang bluffé par Dimitri Payet 

Et pour l’ex-capitaine marseillais, il est clair que Dimitri Payet a énormément de mérite en restant calme malgré son traitement depuis le début de la saison. « Je tiens à saluer l'état d'esprit de Dim. Je l'ai souvent au téléphone, par message. Il le vit bien. À chaque fois que j'en parle avec lui, il accepte les choix de l'entraîneur. Il est là, il accepte, il prend ce qu'on lui donne, il est prêt à jouer sur le peu de temps qu'on va lui donner. C'est un bon état d'esprit. Personnellement, ça fait longtemps que j'aurais pété un câble » a souligné Mamadou Niang, bluffé par l’état d’esprit irréprochable de Dimitri Payet, plus que jamais dans le bon état d’esprit malgré son faible temps de jeu depuis le début de la saison à l’Olympique de Marseille. Dimanche soir à Monaco, le Réunionnais devrait encore débuter sur le banc. Mais comme à chaque fois cette saison, il se tiendra prêt à sortir du banc pour le peu de temps de jeu qui lui sera accordé afin d’aider son équipe. Igor Tudor n'en attend pas moins de son capitaine.