OM : Le maître Cardoze a été lâché par l'élève Longoria

OM : Le maître Cardoze a été lâché par l'élève Longoria

Icon Sport

Directeur de la communication de l'OM depuis juin 2021, Jacques Cardoze a quitté le club. Un départ soudain qui s'apparente à un licenciement, ce que l'intéressé conteste. Il parle d'une décision prise avec Pablo Longoria même s'il est frustré de cette conclusion brutale.

Le couperet est tombé pour Jacques Cardoze. L'ancien journaliste de France 2 n'est plus le directeur de la communication de l'OM. Un poste qu'il a occupé de juin 2021 à la fin 2022 et qui l'aura notamment mis en lumière au moment de l'affaire de la bouteille lancée sur Payet pendant OL-OM en novembre 2021. Son départ était imminent depuis octobre dernier, l'Equipe révélant des tensions en interne autour de Cardoze à cause notamment de son attitude après le retard du Sporting Portugal en C1. Finalement, l'intéressé a mis fin au suspense en personne sur ses réseaux sociaux ce jeudi.

Cardoze dit avoir été placardisé à l'OM

Néanmoins, dans son tweet, Jacques Cardoze reste mystérieux concernant les circonstances de son départ. L'Equipe indiquait qu'il avait reçu un courrier pour un entretien préalable à un licenciement. Ce que Cardoze conteste. Dans une interview pour le site Pure Medias ce vendredi, il a préféré parler d'un commun accord entre le club et lui pour un départ. Toutefois, il n'a pu cacher que cette décision était dure à vivre. Il a estimé avoir été peu à peu délaissé par le club et Pablo Longoria au fil du temps.

« La décision a été prise d'un commun accord. Le président a souhaité réorganiser sa communication autour du directeur du football et du directeur administratif et marketing. Je pense lui avoir été très utile lorsqu'il est arrivé et qu'il ne connaissait pas très bien la France. Il avait tout à apprendre de ce poste. Peu à peu, il a pris confiance et aujourd'hui, il n'a plus vraiment besoin de moi. […] Ce qui est difficile c'est de ne pas terminer une aventure. Cela faisait 16 mois que j'avais opéré ce changement, un choix qui était assez fort et pas classique. Je savais que le football c'était un monde volatile, avec beaucoup de pression, des changements permanents, j'ai toujours su que ça allait avec le poste », a t-il témoigné. Un dépit compréhensible pour cet amoureux revendiqué de l'OM.