OM : Jorge Sampaoli prié de cesser ses expériences

OM : Jorge Sampaoli prié de cesser ses expériences

Icon Sport

Jorge Sampaoli fait le bonheur des supporters de l'Olympique de Marseille, mais l'entraîneur argentin suscite quand même des interrogations concernant ses choix tactiques.

Jorge Sampaoli le sait, le match entre l’OM et le PSG peut marquer un tournant dans la saison marseillaise. Non seulement le club phocéen a l’occasion d’enfin battre le Paris Saint-Germain au Vélodrome, mais un succès permettrait surtout à Dimitri Payet de confirmer son statut de vrai challenger du club de la capitale à quelques jours de retrouver l’OGC Nice dans ce fameux match à rejouer. Nombreux sont ceux qui louent le football prôné par l’entraîneur argentin arrivé à la place d’André Villas-Boas, mais des voix s’élèvent également pour s’interroger sur certains choix faits par Sampaoli, notamment lorsqu’il décide d’aligner des joueurs à un poste qui n’est pas le leur. A la veille d’OM-PSG, Eric Di Meco admet qu’il est étonné de certaines décisions du coach argentin et qu’il a envie que Jorge Sampaoli fasse des choix plus rationnels. 

Sampaoli fait douter Di Meco

Se confiant dans La Provence, l’ancien défenseur de l’Olympique de Marseille explique les raisons de son étonnement et de certaines interrogations, même si tout n’est évidemment pas à jeter. « C'est super de voir certaines inventions de Jorge Sampaoli, mais parfois en football c'est bien de voir un arrière droit à droite, un ailier gauche à gauche, un avant-centre en pointe. Sampaoli a des joueurs comme Rongier, capables de pouvoir appliquer ce qu'il veut, mais je préfère une base plus classique, sur les qualités des joueurs. C'est dommage de voir Lirola, un formidable piston droit, là-haut côté gauche, pour donner défensivement un coup de main à Luan Peres. Ça n'a pas été une grande réussite, mais défensivement, il y avait deux lignes de quatre, un schéma plus classique que d'habitude, notamment contre Lens où l'adversaire avait appuyé là où ça fait mal, dans le dos des joueurs de couloir. Là j'ai bien aimé », reconnaît Eric Di Meco avant le Classique OM-PSG.