LOSC : Les temps sont durs, Létang est dur

LOSC : Les temps sont durs, Létang est dur

Champion de France en titre, Lille a été contraint de procéder à des ventes lors de ce mercato, Olivier Létang a reconnu que le LOSC n'avait pas vraiment le choix.

Lille a eu du mal à lancer la défense de son titre de champion de France, mais la victoire contre Montpellier, dimanche dernier, a permis au LOSC d’enfin décoller. La sérénité étant revenue au sein d’un club qui a vécu difficilement le départ de Christophe Galtier, Olivier Létang est revenu sur la période du marché des transferts. Pour le patron de club nordiste, il était évident que malgré les promesses de faire rentrer du cash avec la Ligue des champions, il était indispensable de laisser partir des joueurs. Répondant à la Voix du Nord, l’ancien dirigeant rennais a admis que le LOSC n’avait pas eu le choix.

Lille devait vendre au mercato

Olivier Létang a justifié les décisions prises cet été par des impératifs financiers. « Dans un marché en chute libre, avec une baisse d’activité de 50%, on a essayé d’anticiper au mieux les départs des joueurs qui arrivaient à un an de la fin de leur contrat. C’est ce qu’on a fait avec les ventes de Mike Maignan, Boukary Soumaré et Luiz Araujo, que nous n’étions pas en mesure de prolonger parce qu’on n’en avait pas les moyens », a confié le dirigeant de Lille. Et si sportivement Lille a probablement baissé un peu de gamme, sur le plan financier cela a été une vraie bouffée d’oxygène puisque le solde des transferts est positif de 47,5 millions d’euros sur ce dernier mercato. De quoi assurer un avenir relativement tranquille au champion de France en titre, là où d'autres clubs auront peut-être des lendemains qui déchantent dans les mois qui viennent.