L1 : Un coup de tonnerre pour le rachat de Bordeaux ?

L1 : Un coup de tonnerre pour le rachat de Bordeaux ?

Icon Sport

Dans cette course à quatre pour la reprise des Girondins de Bordeaux, trois candidats pourraient unir leurs forces.

La date fatidique est arrivée. Les prétendants à la reprise des Girondins de Bordeaux avaient jusqu’à ce lundi pour formuler officiellement une offre à la banque d’affaires Rothschild. Quatre candidats se dégageaient depuis plusieurs semaines, dont deux personnalités bien connues en Ligue 1 : Gérard Lopez, ancien propriétaire du LOSC, Didier Quillot, ancien directeur général de la LFP. Pascal Rigo, à la tête d’un groupe de boulangeries aux États-Unis et Nicolas Hoang, directeur général d’un gros groupe immobilier, sont les deux autres. Et alors que Bordeaux angoisse depuis plusieurs semaines et l’annonce du retrait de King Street, Sud-Ouest évoque un possible retournement de situation. Une alliance entre Gérard Lopez, Pascal Rigo et Nicolas Hoang n’est pas impossible.

L’union pour garantir la solidité

Une association entre les trois hommes est envisagée selon le quotidien régional. L’union permettrait évidemment une solidité financière plus importante. Mais Sud-Ouest précise que cette éventualité n’est pas encore à un stade avancé. Le plus dur reste à venir. Gérard Lopez, Pascal Rigo et Nicolas Hoang devraient d’abord se mettre d’accord sur un projet sportif commun, ainsi qu’un organigramme. Il y a quelques jours, L’Equipe expliquait que Gérard Lopez prévoyait 150 ME pour racheter le club, et 50 ME pour le mercato dès son arrivée afin de renforcer l'effectif. Une alliance augmenterait peut-être encore un peu plus ces montants. Le suspense est toujours entier pour la reprise des Girondins de Bordeaux, au grand dam des supporters.