Bordeaux : Stéphane Guy agresse Gérard Lopez

Bordeaux : Stéphane Guy agresse Gérard Lopez

Les Bordelais ont encore été humiliés, comme souvent, sur le terrain de l'OL (6-1) ce samedi. Un énième revers qui inquiète alors que la Ligue 2 se rapproche petit à petit des Marine et Blanc.

Cette saison, jouer au football s'avère compliqué dans la Gironde. Chez un OL blessé, après sa récente élimination en Ligue Europa, et loin de son meilleur niveau, les Girondins ont coulé (6-1). Jeu, set et match pour les Gones face à une équipe bordelaise apathique et naïve, bien en dessous du niveau de l'élite cette saison. Une seizième défaite après 32 journées de championnat, et une septième par au moins trois buts d'écart. La pire défense de France et des cinq grands championnats, avec 77 buts encaissés, a encore frappé. Pour Stéphane Guy, le problème se situe en interne. « On parle de Bordeaux qui est un monument du football français et qui est aujourd’hui dirigé par des touristes. Et encore, touriste c’est gentil. 77 buts concédés. C’est une escroquerie. Ce qui est extraordinaire c’est que les supporters de Bordeaux participent à ça. C’est un aveuglement collectif » a lancé l'ancien journaliste chez Canal+ et aujourd'hui du côté de RMC.

Une différence de buts de -35

L'arrivée de Gérard Lopez à la tête des Girondins de Bordeaux en juin 2021 a-t-elle propulsé ce club historique du football français vers la descente ? Oui, c'est plus que probable. Dans les Débriefeurs sur Gold FM,  Julien Bée a salué une nouvelle catastrophe cette saison concernant des Girondins à la dérive. « Evidemment, c’est une énorme déception outre des Girondins qui restent 19ème de Ligue 1. Rien n’est perdu évidemment comptablement parlant. Là où Bordeaux a fait une erreur, voir même une grosse erreur, c’est d’avoir perdu avec autant d’écart. On reprend une différence de but beaucoup plus importante que les autres équipes qui sont autour de nous. Moins 35 à la différence de but. Bordeaux a donc un point de moins par rapport aux autres dans la course au maintien » a expliqué le journaliste. Mercredi, Bordeaux aura rendez-vous avec son histoire et pourrait être poussé encore plus vers l'enfer en cas de nouvelle déception face à l'ASSE, prétendant direct au maintien en Ligue 1.