Bordeaux-Lyon, un fiasco historique dans les tribunes !

Bordeaux-Lyon, un fiasco historique dans les tribunes !

Icon Sport

C'est un des classiques du championnat de Ligue 1, mais ce dimanche soir l'affiche entre Bordeaux et Lyon sera boudée par le grand public.

Les oppositions entre le club au scapulaire et l’OL ont souvent été spectaculaires, le point d’orgue étant atteint en 2010 lorsque les deux clubs s’étaient affrontés à l’occasion des quarts de finale de la Ligue des champions. Victorieux 3-1 dans un Gerland bouillant, Lyon était tombé (1-0) à Bordeaux, mais s’était qualifié à la plus grande déception d’un stade Chaban-Delmas en feu pendant 90 minutes. Ces dernières années, l’affrontement entre les deux clubs a souvent donné lieu à des matchs tendus et parfois spectaculaires. Mais cela ne suffit plus au public bordelais, qui enchaîne les désillusions depuis des mois et même si PSG a rempli le Matmut Atlantique le mois dernier, la réception de Lucas Paqueta et ses coéquipiers ne suffit pas à provoquer un engouement populaire. Très loin de là même si l’on en croit les informations du Progrès. En effet, même si le stade bordelais ne sera pas vide, il sera très très loin d’afficher complet au moment du coup d’envoi de Bordeaux-OL. 

Même si l’on ne connaît pas les audiences de Prime Video, on peut tout de même croire que ce diffuseur n’empêche pas le Matmut Atlantique de se remplir correctement. Car si le PSG a récemment fait venir près de 42.000 spectateurs au stade de Bordeaux, ils seront à peine 25.000 ce dimanche soir pour suivre la rencontre face à Lyon. « Selon les sources locales, ce sera la plus faible affluence pour un Bordeaux-OL depuis longtemps. Deux raisons : le public est en train de bouder les Girondins et ensuite, le rugby a les préférences. Ils étaient 33 000 samedi à Chaban-Delmas pour suivre Bordeaux-Toulouse », explique le quotidien régional. Il est vrai que l’équipe de rugby de Bordeaux-Bègles est en tête du Top 14, là où les Girondins de Bordeaux sont 18es du classement de Ligue 1 et se battent pour tenter de se sauver dans l’élite du football français.