J-1 avant France-Maroc, un terrible coup dur ?

J-1 avant France-Maroc, un terrible coup dur ?

Icon Sport

La France a vécu son dernier entrainement avant le match face au Maroc sans deux de ses titulaires. Dayot Upamecano et Adrien Rabiont sont malades après avoir pris froid. 

Pas gâtée par les pépins physiques au début de la compétition, l’équipe de France a depuis été plutôt épargnée. Les matchs s’enchainent et le 11 de départ n’est pas remis en cause une seule seconde, surtout depuis le non-match des remplaçants face à la Tunisie. Mais un coup de froid géant est tombé sur les Bleus ce mardi soir, à la veille de France-Maroc en demi finale de la Coupe du monde. En effet, si les Lions de l’Atlas ont des joueurs blessés ou diminués physiquement après les combats menés face à l’Espagne et le Portugal, Didier Deschamps a du déplorer deux absents de taille à l’entraînement. Dayot Upamecano et Adrien Rabiot sont en effet restés à l’hôtel après avoir pris froid, selon les journalistes sur place.

Leur état de santé n’est pas très rassurant à 24 heures du match crucial, au point que le forfait des deux joueurs est réellement envisagé. Le staff médical espère une amélioration ce mercredi dans la journée, alors que le match aura lieu à 22h00 sur place, soit 20h00 en France. Cela fait désormais deux entrainements que le défenseur du Bayern Munich manque en raison de problèmes à la gorge. Son remplacement par Ibrahima Konaté, plutôt convaincant face à la Tunisie et lors du premier match en l’absence de Raphaël Varane, est désormais envisagé sérieusement selon L'Equipe. Pour le joueur de la Juventus Turin, il n’y a aussi là pas beaucoup de suspense puisque Didier Deschamps est persuadé que Youssouf Fofana sera à la hauteur si jamais le besoin s’en faisait sentir. Mais cela devrait rester un gros coup dur, tant Adrien Rabiot, buteur lors du match face à l’Australie, impressionne physiquement et techniquement depuis le début de la compétition au Qatar. Le joueur formé au PSG fait partie des cadres des Bleus, et son absence nuirait clairement au rayonnement du milieu de terrain tricolore face au Maroc.