Giroud écarté de la France, Deschamps assume !

Giroud écarté de la France, Deschamps assume !

Ancien cadre de l’équipe de France, Olivier Giroud n’est plus convoqué depuis la fin de l’Euro. L’attaquant du Milan AC a perdu les faveurs du sélectionneur Didier Deschamps, qui le juge incapable d’accepter un rôle secondaire.

La situation s’est totalement inversée pour Olivier Giroud. Longtemps soutenu par Didier Deschamps, et ce malgré un faible temps de jeu en club, l’attaquant de 35 ans se retrouve écarté de l’équipe de France alors que le Milan AC lui offre une meilleure exposition. A croire que le choix du sélectionneur, une fois de plus, n’est pas seulement basé sur des critères sportifs. Le technicien l’a d’ailleurs confirmé sur RMC, en expliquant que l’avant-centre ne serait pas capable de rester sans broncher dans l’ombre des intouchables Kylian Mbappé, Karim Benzema et Antoine Griezmann.

« Olivier a été pour beaucoup dans les très bons résultats de l’équipe de France. Sa situation en club s’est améliorée par rapport à avant l’Euro. Il est toujours sélectionnable, a rassuré le sélectionneur des Bleus. Après, est-ce qu'il reviendra ? Je ne vous le dirai pas mais j’ai longuement discuté avec lui et il le sait. Je l’ai peut-être eu après ses déclarations. En tout cas, il le sait. Je ne donne pas une wild-card à vie. Il y a des choix affectifs et des choix humains. Et je n’ai pas pris certains joueurs malgré un statut. »

« Quand un joueur a eu un statut… »

« Cela s’arrête pour tout le monde, a poursuivi Didier Deschamps. Je ne suis pas là pour donner des garanties. Vous avez l’impression qu’il ne peut pas revenir mais Olivier peut s’intégrer à plusieurs systèmes. Mais c’est très difficile, quand un joueur a eu un statut, c’est trop dur d’avoir ce joueur à 10 %, 20 % ou 30 %. Ce n’est pas possible pour n’importe qui même s’il dira que c’est bon et qu’on peut le prendre quand même. Un joueur n’est jamais objectif sur lui-même. » C’est donc encore pour le bien de l’équipe de France que le sélectionneur préfère écarter le Milanais, dont les critiques sur Kylian Mbappé avant l’Euro ont sûrement pesé.