France : Kurzawa a tenu des « propos très insultants » contre Deschamps

France : Kurzawa a tenu des « propos très insultants » contre Deschamps

Photo Icon Sport

Plongé au cœur d'une affaire de chantage pour une vidéo, sur laquelle il aurait insulté Didier Deschamps, Layvin Kurzawa avait déjà prévenu la Fédération Française de Football.

Ce lundi matin, Europe 1 révélait que Layvin Kurzawa a lui aussi été victime d'un chantage pour une vidéo. Pas sûr que cette affaire prenne la même ampleur que celle mêlant Valbuena et Benzema, absents du groupe France depuis, mais celle-ci ne devrait pas arranger la situation du latéral gauche...

Selon RMC, cette affaire de chantage remonte à plusieurs mois. Lors d'une soirée à son domicile, le joueur du PSG est filmé par un ami, ancien du centre de formation de Monaco. Imitant un journaliste, ce dernier lui demande alors : "Dites-nous un peu ce que vous pensez de Didier Deschamps ?". Tout en fumant la chicha, Kurzawa tient alors des « propos très insultants » envers le sélectionneur des Bleus. L'auteur de la vidéo revient ensuite vers le joueur du PSG quelques semaines plus tard pour lui réclamer 200 000 euros. S'il ne lui verse pas cette somme, le maître chanteur promet de sortir la vidéo avant la Coupe du Monde 2018.

Conscient de ce chantage, Kurzawa a alerté les autorités et appelé Deschamps avant le dernier rassemblement de la France pour le prévenir de l’existence de cette vidéo. Si la FFF prévoit de traiter cette affaire en interne, celle-ci ne restera pas sans suite puisque « le parquet de Versailles a ouvert une information judiciaire », et « quatre personnes ont été arrêtées, dont certaines ont été placées en détention provisoire ». Le début des emmerdes pour Kurzawa...