EdF : Varane loin d'être obsédé par le Ballon d'Or

EdF : Varane loin d'être obsédé par le Ballon d'Or

Photo Icon Sport

Cité comme potentiel candidat au Ballon d'Or 2018, Raphaël Varane est presque gêné d'avoir ce statut-là.

En 2018, Raphaël Varane a gagné la Ligue des Champions avec le Real Madrid, puis la Coupe du Monde avec l'équipe de France. Autant dire qu'il a le palmarès idéal, et même le meilleur de tous, pour être le prochain Ballon d'Or. Très solide en défense centrale, le joueur de 25 ans s'est même montré décisif en quart de finale du Mondial russe en offrant la qualification aux Bleus d'une tête contre l'Uruguay. Un but qui pourrait faire la différence dans la course au graal individuel, mais Varane, lui, a bien du mal à y croire...

« C'est vrai qu'en termes de palmarès, c'est difficile de faire mieux. Mais je suis déjà très content d'être cité. On se demandait si ça allait en mars, et là on parle de moi pour le Ballon d'Or. C'est donc une grande réussite. Mais il faut se concentrer sur le terrain. On essaie de faire ce qu'il faut, mais ce n'est pas à nous de choisir de toute façon. C'est un trophée qui fait rêver tout le monde. On essaye de faire ce qu'il faut sur le terrain, et on verra. Une préférence pour le Ballon d'Or ? Vous savez, le football reste un sport collectif. Avec le Real, on l'a démontré la saison dernière, car on était un groupe uni et on a gagné la Ligue des Champions comme ça. À la Coupe du Monde, c'est difficile de sortir un nom de l'équipe, car on a sorti une performance collective. Il y a eu beaucoup de joueurs performants et complémentaires. Et pour moi, ce sont tous des coéquipiers, donc c'est difficile de vous dire ma préférence. Dans tous les cas, ça me fera plaisir », a lancé, sur Canal+, Varane, qui se satisfera donc de voir Modric, Cristiano Ronaldo, Griezmann ou Mbappé soulevé le Ballon d'Or, si jamais il venait à échouer dans cette quête mondiale.