EdF : Une attaque de feu, un Deschamps bluffant à l'Euro ?

EdF : Une attaque de feu, un Deschamps bluffant à l'Euro ?

Didier Deschamps est revenu ce dimanche sur son choix de rappeler Karim Benzema. Il s'est également défendu d'être un entraîneur défensif, soulignant qu'il avait sélectionné huit joueurs à vocation offensive pour l'Euro.

Cinq ans après son dernier match en Bleu, Karim Benzema fera son grand retour à l'occasion de l'Euro. Si la décision de Didier Deschamps est logique d'un point de vue sportif, elle en a surpris plus d'un tant la situation complexe entre les deux hommes semblait au point mort. Lors d'un entretien accordé à l'émission Téléfoot, le sélectionneur est revenu sur les raisons de son choix, évoquant une discussion entre lui et Karim Benzema. « Je ne parlerai pas de notre discussion. Mais elle a été très très longue : il y a eu beaucoup d'échanges. Les choses ont changé. Moi, et certainement aussi du côté de Karim, bien évidemment. Je ne vais pas vous dire quand, comment, si c'était réalisable avant. Les conditions n'étaient pas réunies, elles le sont aujourd'hui. Si j'ai pris cette décision, vous vous doutez bien que ça s'est bien passé » a expliqué DD.

Deschamps trop défensif ? Il brise le mythe

Et comme si Didier Deschamps avait envie de faire voler en éclats tous les mauvais a priori dont il est victime, l'ex-entraîneur de l'OM a tenu à rappeler que bien qu'il possède l'image d'un coach défensif, il a fait des choix résolument offensifs au moment de composer sa liste. Ainsi, en plus du retour de Benzema et des cadres habituels (Giroud, Griezmann, Mbappé, Coman, Dembélé), Wissam Ben Yedder et Marcus Thuram feront également partie du voyage. « J'ai 8 joueurs offensifs, et si j'en ai pris autant c'est que j'adore les attaquants, parce que c'est là où on gagne les matchs aussi. Je considère qu'à partir du moment où il y a la qualité, le talent et l'intelligence, il y a des probabilités que ça fonctionne » s'est défendu le sélectionneur. Avec le retour de Karim Benzema, les Bleus peuvent aligner une équipe ultra offensive avec un double pivot Kanté - Pogba derrière quatre attaquants : Griezmann, Mbappé, Benzema, Coman. Néanmoins, face à l'Allemagne et au Portugal, on imagine plutôt Didier Deschamps titulariser un troisième milieu de terrain pour évoluer sur le côté gauche et ainsi renforcer l'équilibre de l'équipe, à l'image de ce que faisait Blaise Matuidi lors de la Coupe du Monde en Russie. Adrien Rabiot apparaît aujourd'hui comme l'un des favoris pour le poste.