EdF : Rothen peiné pour Clauss, Deschamps devait le sacrifier

EdF : Rothen peiné pour Clauss, Deschamps devait le sacrifier

Icon Sport

Dans la liste des 25 Bleus appelés pour le Qatar, l'une des absences majeures reste celle de Jonathan Clauss. Le latéral de l'OM paye les changements tactiques de Didier Deschamps. Malgré cela, Jérôme Rothen ne comprend pas surtout au vu du manque d'arrières droit.

Il est sans doute celui qui a pris le plus gros coup sur la tête, sur les coups de 20h25 mercredi soir. Sensation des derniers mois en Ligue 1 avec Lens et l'OM, Jonathan Clauss avait réussi à être appelé régulièrement en Equipe de France lors des derniers rassemblements. Néanmoins, il va rater le rendez-vous le plus important de tous, la coupe du monde 2022. Son nom ne figurerait pas dans les 25 joueurs français appelés par Didier Deschamps. Une absence parmi les plus retentissantes malgré le fait qu'elle avait fuité depuis plusieurs heures. 

Rothen déplore l'éviction illogique de Clauss

Au vu du niveau que Clauss avait affiché au poste de latéral droit, cette absence n'est pas comprise de tous. C'est le cas de Jérôme Rothen, qui s'en est ému dans son émission Rothen s'enflamme. « Clauss, c’est un énorme coup dur pour lui. Le mec il vient de signer à l’OM donc il passe un cap dans sa carrière. Il joue la Ligue des champions. Alors oui, en effet, je suis d’accord avec Didier Deschamps, Jonathan Clauss n’a pas été incroyable sur les gros matchs. Pas de problème. Et que tu peux avoir des doutes sur le plan international. Mais, tu as l’occasion de prendre 26 joueurs. Il a fait les dernières sélections. Même si tu changes de système, c’est logique de le prendre. A droite, ça veut dire qu’on a deux mecs qui aiment pas jouer à droite », a t-il développé.

Devant la presse après son annonce au journal de 20 heures de TF1, Didier Deschamps a indiqué comprendre parfaitement la frustration de Jonathan Clauss mais la tactique a pris le dessus sur les sentiments. « Ce sera une défense à quatre. C’est toujours une longue réflexion après l’analyse de ce qu’on a fait, beaucoup de discussions avec mon staff et mes joueurs. Les ressentis de certains joueurs nourrissent ma réflexion. […] J'ai bien conscience de l'immense déception de Jonathan Clauss. Le système est la principale raison de son absence », a t-il confié. Le sélectionneur de l'Equipe de France préfère donc s'appuyer sur Benjamin Pavard au poste, comme en 2018 notamment. Le joueur du Bayern Munich n'avait pas déçu, bien au contraire...