EdF : Pavard à la rue, Adil Rami accuse le Bayern

EdF : Pavard à la rue, Adil Rami accuse le Bayern

Icon Sport

Ce mercredi, l'équipe de France affronte la Tunisie pour son dernier match de poule à la Coupe du monde 2022 au Qatar. Benjamin Pavard pourrait être titularisé par Didier Deschamps. 

Deux matchs, deux victoires. L'équipe de France a fait le travail pour se qualifier pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde au Qatar. Mais les Bleus ont encore un match à jouer face à la Tunisie, afin d'assurer leur première place du groupe. Pour cette dernière rencontre en poule, Didier Deschamps fera du changement. Jusqu'à six joueurs pourraient être différents comparé à la dernière sortie contre le Danemark. Un match pendant lequel était titularisé Jules Koundé en lieu et place de Benjamin Pavard. Moribond face à l'Australie, le joueur du Bayern Munich l'avait payé cher. Il pourrait néanmoins débuter face à la Tunisie. En tout cas, pour certains, Pavard part quand même avec de l'avance sur Jules Koundé malgré les critiques. C'est notamment l'avis d'Adil Rami. 

Pavard, un soutien de poids se mouille !

Sur le plateau du Mag de TF1, le champion du monde 2018 a en effet donné son avis sur le sujet. Selon lui, Pavard donne plus de certitudes à un poste qu'il connait mieux. Sa mauvaise prestation contre l'Australie peut également s'expliquer par... le Bayern Munich. « Je mettrais Pavard. On ne peut pas lui faire payer l'erreur du premier match. C'est sévère. On l'a connu en 2018. Il joue dans un grand club. Koundé est un défenseur central. Il a besoin de temps de jeu pour être performant. Est-ce que ça va suffire ? Est-ce qu'on a le temps de le laisser pour voir ? Après, Pavard, ce qui m'inquiète, c'est qu'il a pris un sacré coup sur la tête. Mais je sais qu'il va remonter la pente. Entre les eux, la différence est là. Je vois Pavard comme un latéral droit. Il joue au Bayern Munich, l'un des plus grands clubs du monde. Ce qui était compliqué pour Pavard, c'était de switcher entre le Bayern et l'équipe de France. Au Bayern, on lui demande d'être beaucoup plus offensif et d'aller vers l'avant. Lors du premier match, il n'était juste pas dans un grand jour », a notamment indiqué Adil Rami, qui fait confiance à Benjamin Pavard pour monter en régime et afficher son meilleur visage pour le reste de la Coupe du monde. Pas impossible au vu du caractère de l'ancien Lillois.