EdF : Non l'absence de Benzema n'est pas du racisme

EdF : Non l'absence de Benzema n'est pas du racisme

Photo Icon Sport

L'absence de Karim Benzema en équipe de France est un sujet qui fait causer, puisqu'à chaque rassemblement des Bleus la question se pose de savoir si l'attaquant du Real Madrid sera retenu ou pas. Mais Didier Deschamps persiste dans son choix de ne pas convoquer Karim Benzema, ce que certains, dont Jamel Debbouze, ne sont pas loin de voir comme un problème lié aux origines de l'ancien lyonnais.

S'exprimant dans Le Parisien, Pierre Mankoswki, ancien adjoint de Santini et Domenech en équipe de France, et coach des Espoirs l'an dernier, estime que la décision de Didier Deschamps est purement sportive et qu'elle se défend. « Karim a longtemps fait partie de l’équipe de France. S’il est absent aujourd’hui, c’est que Didier Deschamps doit juger que d’autres joueurs sont meilleurs que lui et que ces derniers s’intègrent mieux dans le collectif. Il y a plein de paramètres qui entrent en ligne de compte, dont le comportement dans l’équipe. Mais Didier doit être très attentif aux matchs de Karim et, aujourd’hui, il pèse le pour et le contre. On parle de Karim, mais on ne parle pas assez des autres joueurs qui peuvent jouer à ce poste. Actuellement, la concurrence est rude devant avec Mbappé, Griezmann ou encore Giroud. Ce sont des attaquants qui sont installés depuis plusieurs années », fait remarquer Pierre Mankowski, qui ne pense pas du tout à un autre motif pouvant justifier la mise à l'écart de Karim Benzema chez les Bleus.