EdF : Mbappé attaqué en douce, Deschamps riposte

EdF : Mbappé attaqué en douce, Deschamps riposte

Icon Sport

Malgré un large turn-over, Kylian Mbappé a de grandes chances de débuter le match entre l’Equipe de France et la Tunisie mercredi après-midi.

Hugo Lloris, Jules Koundé, Dayot Upamecano, Théo Hernandez ou encore Adrien Rabiot et Ousmane Dembélé devraient être préservés, mercredi contre la Tunisie lors du troisième match de groupe de l’Equipe de France à la Coupe du monde. En revanche, Kylian Mbappé fait partie de toutes les compositions probables ayant fuité jusqu’à présent. Et pour cause, l’attaquant du Paris Saint-Germain affiche en interne la volonté d’enchainer les matchs, lui qui a débuté le Mondial en fanfare avec trois buts et une passe décisive. En conférence de presse, Didier Deschamps a été interrogé à ce sujet et il a notamment été demandé au sélectionneur national s’il était préférable de ménager le physique ou l’égo de Kylian Mbappé. Une attaque déguisée à l’encontre de l’avant-centre parisien, que Didier Deschamps a tenu à défendre.

Didier Deschamps défend Kylian Mbappé

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Kylian Mbappé (@k.mbappe)

« Apparemment, son problème serait son ego parce que son ego voudrait qu’il joue. Qu’est-ce que vous en savez ? Est-ce qu’il veut jouer ? Ahah ! Vous ne le savez pas, moi je le sais. Kylian n’a pas d’ego. Enfin… Évidemment, il est important et décisif mais je peux vous assurer qu’il s’est toujours inscrit dans un cadre collectif avec cette capacité, de par ce qu’il fait, d’être mis en lumière parce qu’il est décisif. Il n’a plus 18 ans, il a de l’expérience. Il a envie de jouer, les 24 joueurs ont envie de jouer le match de demain mais ils ne le commenceront pas tous. Vous pouvez penser, imaginer mais avant de prendre mes décisions, j’ai des données que vous ne pouvez pas avoir. J'ai plus d'éléments que vous sur la situation des joueurs, il y a des discussions pour avoir leur ressenti. J'ai encore du temps, je prendrai les décisions demain » a lancé Didier Deschamps, défendant Kylian Mbappé à qui on prête un égo trop important pour laisser sa place, même lors d’un match sans enjeu. Mais qui pourrait en réalité enchainer car son physique lui permet et car il s’agit d’une décision du staff de l’Equipe de France.