EdF : Les joueurs posent leurs conditions à la FFF, ça va changer !

EdF : Les joueurs posent leurs conditions à la FFF, ça va changer !

Icon Sport

Kylian Mbappé avait lancé la polémique en mars dernier. Les droits à l'image des joueurs de l'Equipe de France doivent être modifiés. Noel le Graet est d'autant plus prévenu que les Bleus ont formulé leurs demandes officiellement mercredi.

Si Noel le Graet est empêtré dans plusieurs polémiques ces derniers mois, rien ne semble plus le faire vaciller que le conflit qui l'oppose à Kylian Mbappé. En mars dernier, l'attaquant du PSG avait décidé de boycotter une opération médiatique organisée par les sponsors de l'Equipe de France. Un bras de fer avait alors débuté entre le clan Mbappé et la Fédération française de football sur la question des droits à l'image collectifs. Il est question de remettre en cause la convention signée par les joueurs français quand ils rejoignent les Bleus, qui date de 2010. 

Dès janvier, les Bleus veulent décider de leurs sponsors

En effet, ces derniers laissent la fédération utiliser leur image après signature d'un contrat lors de leur première sélection. Ainsi, la FFF peut user de l'image de ses joueurs pour tous les sponsors auxquels elle est associée. Dans le sillage de Mbappé et de leur capitaine Hugo Lloris, les joueurs français disent stop ! Ils veulent avoir leur mot à dire, notamment sur le choix des marques. Ils ont communiqué leurs desseins à l'AFP mercredi.

Dans ce texte, d'abord transmis à Noel le Graet, ils expriment une envie de changement rapide. Ils veulent l'élaboration d'une nouvelle convention pour janvier 2023, d'une durée de deux ans, pour « pouvoir être adaptée à l'issue de chaque compétition majeure ». Le point important de leurs revendications concerne la gestion de leur image individuelle. Les joueurs français veulent désormais pouvoir choisir les entreprises qu'ils représentent. Celles-ci ne doivent pas aller contre leurs convictions personnelles, ni entrer en conflit avec leurs sponsors personnels. On va donc vers une révolution en Equipe de France, de quoi fragiliser Noel le Graet qui est toujours resté inflexible face aux demandes de Kylian Mbappé dans le domaine.