EdF : Le Graët promet de ne pas trahir Deschamps

EdF : Le Graët promet de ne pas trahir Deschamps

Icon Sport

Pour plusieurs observateurs, la coupe du monde 2022 marquera la fin du mandat de Didier Deschamps à la tête des Bleus au profit de Zinedine Zidane. Noël Le Graët envisagerait fortement ce changement, ce qu'il a nié ce mercredi soir sur RMC.

Didier Deschamps passera t-il le cap de la décennie à la tête de l'Equipe de France de football ? Arrivé en 2012 après Laurent Blanc, il aura remis les Bleus au sommet de la hiérarchie mondiale avec en point d'orgue le titre mondial en 2018. Toutefois, avec l'échec de l'Euro 2020 et une possible lassitude à 54 ans, ils sont de plus en plus nombreux à le voir quitter son poste après le Mondial au Qatar. Une option d'autant plus forte que Zinedine Zidane est libre et très intéressé par le poste. Le dénouement du feuilleton appartient au président de la FFF, Noël Le Graët.

Le Graët nie tout contact avec Zidane pour l'instant

S'il n'a pas donné un avis sur la question publiquement, le boss du foot français a quand même mis la pression sur le sélectionneur avant le Qatar. Il a récemment confié à l'Equipe que les Bleus devaient atteindre les demi-finales pour que Didier Deschamps soit assuré de rester en poste à l'avenir. En plus, Noël Le Graët fait parfois quelques appels du pied à l'ancien entraîneur du Real. « Zidane rejoindra un jour l'équipe de France. Quand ? Je ne sais pas », déclarait t-il ces dernières semaines. Sur RMC, ce mercredi, il a tenté de calmer le jeu. Il réfute toutes les rumeurs sur des contacts avec Zidane et sur un contrat qui attendrait Zizou à la FFF.

« (Sur des contacts avec Zidane) Non jamais, jamais ! Ah bah si, je l’ai vu l’autre soir au Ballon d’or. (Pour l’Équipe de France) Non, parce que ça ne se fait pas. Parce qu’on est dans un métier où tout se sait. Vous ne pouvez pas aller voir quelqu’un que vous aimez beaucoup, on ne peut pas dire que Zidane ce n’est pas quelqu’un, sans contrarier celui qui est en place. Ça ne se fait pas. (Sur Zidane sélectionneur) On verra. Je ne sais pas, je ne l’ai pas encore vu. Et puis même, c’est quelqu’un qui a un palmarès au-dessus du lot. Il est extrêmement respectable donc on ne peut pas parler de lui tant qu’il y a quelqu’un de compétent en place », a t-il clamé dans Rothen s'enflamme. De quoi rassurer, un tout petit peu, Didier Deschamps alors que ce dernier est focalisé sur le Mondial du côté de Doha.