EdF : Le Graët fait le show au Qatar, le gouvernement prend cher

EdF : Le Graët fait le show au Qatar, le gouvernement prend cher

Icon Sport

Les relations sont plus que fraiches entre le président de la Fédération française de football Noël Le Graët et la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra en raison d'une enquête contre le dirigeant français.

Les désaccords sont très nombreux entre deux des personnalités très influentes du sport en France et le dernier porte sur la position de Noël Le Graët au sujet du positionnement des Bleus sur les droits humains et notamment LGBT lors de la Coupe du monde au Qatar en 2022. Le président de la FFF s’est positionné contre le brassard « One Love » pour les Bleus tandis qu’Amélie Oudéa-Castéra a assisté au match France-Angleterre avec un pull dans les manches étaient aux couleurs de l’arc-en-ciel. Invité à s’exprimer sur ce sujet sur l’antenne de France 2, Noël Le Graët a fait le show pour éviter les questions en snobant totalement « AOC ». Rarement les relations auront été aussi glaciales entre un président de la FFF et une ministre des Sports en fonction.

Noël Le Graët se paie Amélie Oudéa-Castéra 

« Je ne sais pas… Je n’ai pas regardé, je n’ai pas vu non… Elle était au match ? Ah oui, c’est vrai, elle était au match » a-t-il d’abord répondu lorsqu’il a été interrogé sur le pull de la ministre des Sports, avant de poursuivre. « Ce n’est pas de la langue de bois car je n’ai pas fait attention. Des divergences entre nous ? On n’a aucune divergence puisqu’on ne se parle pas beaucoup. Donc c’est bien. Ceux qui veulent toujours trouver la petite bête la trouveront, ça m’est égal. Moi je parle de sport. Les joueurs de tous les pays étaient dans d’excellentes conditions, sur d’excellents terrains. Les équipements sont superbes. C’est une organisation agréable, il n’y a pas beaucoup de distance. Les joueurs sont très satisfaits. Le président (Emmanuel Macron) est venu (contre le Maroc). Il a discuté avec l’Emir. J’imagine qu’il a dû parler des questions que vous vous posez, mais ce ne sont pas les miennes en ce moment » a lancé Noël Le Graët, évitant une nouvelle fois les sujets sensibles et confirmant de manière on ne peut plus officiel ses divergences avec la ministre des Sports, qui a diligenté une enquête sur le fonctionnement interne de la FFF après des accusations de harcèlement sexuel contre son président notamment.