EdF : Giroud prend sa revanche, Deschamps allume à tout-va

EdF : Giroud prend sa revanche, Deschamps allume à tout-va

Icon Sport

L'équipe de France s'est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe du monde en battant la Pologne ce dimanche. Olivier Giroud est désormais le meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France. 

Les champions du monde sont encore en lice pour un doublé historique en Coupe du monde. Contre la Pologne ce dimanche, l'équipe de France aura trouvé les solutions pour casser le verrou polonais. Comme souvent, Kylian Mbappé aura fait la différence pour les Bleus. Mais c'est aussi le cas d'Olivier Giroud, désormais seul meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France avec 52 réalisations. Un accomplissement qui place donc le joueur de l'AC Milan dans la légende du football français. Pourtant, tout n'était pas gagné ces derniers mois pour Olivier Giroud. Malmené, critiqué et même mis en marge du groupe de l'équipe de France après un Euro 2020 décevant, le champion du monde s'est fait justice pour faire taire les mauvaises langues. Et même Didier Deschamps est scotché. 

Deschamps s'incline devant Giroud 

Après la belle qualification de l'équipe de France contre la Pologne ce dimanche soir, le sélectionneur des champions du monde n'a pas tari d'éloges sur l'ancien d'Arsenal. Et ceux qui l'ont trop critiqué sont visés, comme il l'a expliqué au micro d'RMC« Que Giroud soit un joueur incroyable, il y en a beaucoup qui le disent maintenant, il a été beaucoup décrié quand même, mais Olivier, c'est Olivier avec son état d'esprit. Il a toujours dû se battre dans un registre qui est le sien. Quand il n'a pas été décisif, il est tellement utile à l'équipe. (...) Le record de Giroud ce n'est pas rien, ce n'est pas n'importe qui qui le détenait avec Thierry Henry. Tant mieux pour lui. Il faut souligner l'exigence que demande le haut niveau ». Des mots qui devraient donner encore un peu plus de confiance à Olivier Giroud pour la suite de la compétition. L'attaquant des Bleus semble plus déterminé que jamais à marquer les esprits. Le prochain adversaire de l'équipe de France en Coupe du monde est donc prévenu...