EdF : Dugarry est une arnaque, c'est pas Noël pour Duga

EdF : Dugarry est une arnaque, c'est pas Noël pour Duga

Icon Sport

Une coupe du monde réussie ne suffit pas à Christophe Dugarry. L'ancien attaquant ne veut plus de Didier Deschamps comme sélectionneur pour insuffisance de jeu produit. Une exigence de sa part qui fait grincer des dents au vu de sa carrière de joueur.

Christophe Dugarry-Didier Deschamps, un duo décidément irréconciliable. Les deux champions du monde 1998 ne se parlent plus depuis des années, sauf par médias interposés. Si Dugarry a fait une pause dans sa carrière de consultant, celle-ci est régulièrement interrompue pour s'en prendre au sélectionneur de l'Equipe de France. L'ancien attaquant bordelais en a marre du jeu des Bleus et milite activement pour un changement de sélectionneur. Un son de cloche qu'il réitère à qui veut l'entendre depuis la fin du Mondial et, ce malgré le statut de finaliste des Bleus au Qatar.

Dugarry rien sans Deschamps, les vieux dossiers ressortent

Le manque de fond de jeu est le principal argument ressorti par Dugarry, lequel n'est pas insensible non plus aux ambitions de son vieux « pote » Zizou. Zinedine Zidane sélectionneur, une évidence voire une obligation pour son ancien compère aux Girondins de Bordeaux. Mais, son exigence toujours plus affirmée sur le sujet ne plaît pas à tous. Pour certains observateurs, Deschamps a prouvé sa valeur et est inattaquable surtout par Dugarry. C'est le cas de Philippe Sanfourche qui a rappelé sur Twitter que le titre de champion du monde gagné par Dugarry ne tenait qu'à un fil voire même à Deschamps.

« Deux dribbles, trois roulettes et quatre buts par saison… Christophe Dugarry commente comme il jouait. Surtout pour lui. Sans Deschamps, Djorkaeff et Zidane, autant dire qu’il n’aurait jamais existé. Merci, au revoir », a lâché le journaliste de RTL dans un post. Un tacle directement adressé à un joueur loin d'être le plus doué à son époque. Dugarry était d'ailleurs très critiqué par la presse et n'appréciait pas cela. C'est donc aussi une manière de lui rafraîchir la mémoire et peut-être d'espérer une plus grande tolérance de sa part sur le cas Didier Deschamps.