EdF : Didier Deschamps sort son plan anti-fiasco

EdF : Didier Deschamps sort son plan anti-fiasco

La France qui plie bagage dimanche, Didier Deschamps ne veut pas y penser une seconde, et s'est mis en mode élimination directe pour éviter une très mauvaise surprise contre la Pologne. 

Piqués au vif par leur sortie de piste à l’Euro face à la Suisse, les Bleus abordent le match face à la Pologne avec un état d’esprit bien différent. Didier Deschamps se charge de rappeler que, malgré une phase de poule bien terne, la formation de Robert Lewandowski va tout donner pour essayer de faire tomber les champions du monde. Certains consultants imaginent déjà la France passer et ce peu importe le scénario du match, mais le sélectionneur national s’est montré beaucoup plus prudent. Il va étudier cette rencontre de dimanche avec le plus grand sérieux, et a dépêché de nombreux observateurs pour suivre les formations de l’autre groupe qu’il pouvait affronter. Résultat, sur FFF TV, Didier Deschamps a tenu à faire passer un message pour mettre en garde ses joueurs. 

 Ce n’est pas une équipe que nous avons l'habitude de rencontrer. Elle a des joueurs expérimentés. Évidemment, s'il y a un nom à ressortir, c’est Lewandowski, il fait partie des meilleurs attaquants mondiaux. Mais il n’y a pas que lui, c’est une équipe qui a une bonne organisation, une bonne présence athlétique sur ce que j’ai vu. On a trois observateurs ici qui les suivent de près, on aura tous les détails. Il ne faut pas sous-estimer cette équipe. C'est un match qui sera évidemment décisif et il faut tout faire pour passer cette étape-là », a prévenu le champion du monde 1998 comme joueur et 2018 comme entraîneur. 

Lewandowski veut une autre Pologne

Et surtout, les Bleus ne vont pas devoir s’attendre à une Pologne aussi moribonde qu’en poule. Décevante, la formation de l’Aigle Blanc n’a pas vu le jour face à l’Argentine et a pu remercier Wojciech Szczęsny d’avoir tenu la baraque comme il pouvait pour éviter l’élimination. Pas très rassurant à l’heure de défier les champions du monde de Mbappé, Griezmann, Dembélé et Coman. Mais Robert Lewandowski, qui semble pour le moment le seul véritable danger de cette équipe, a demandé à ses coéquipiers d’élever leur niveau de jeu. 

« Oui, c’est un gros challenge pour nous. On sait quel genre de joueurs ils ont, mais on doit en profiter, essayer de faire de notre mieux, se battre. On sait que la France est championne du monde en titre, et qu’ils peuvent peut-être en gagner un autre. Donc pour nous, ce sera un gros challenge. On devra jouer mieux que mercredi », a souligné l’attaquant du FC Barcelone qui avait failli rejoindre le PSG l’été dernier avant de signer en Catalogne. Pour le moment, au Barça comme en sélection polonaise, il est bien seul à tirer son équipe vers le haut, et représentera un gros test pour une défense française qui se cherche également.