EdF : Deschamps vs Zidane, la vérité éclate

EdF : Deschamps vs Zidane, la vérité éclate

Icon Sport

Obligé de prendre la parole pour expliquer qu'il n'avait pas de problèmes avec Zinedine Zidane, Didier Deschamps est souvent présenté comme en rivalité avec l'ancien Ballon d'Or. Des témoignages assurent que ce n'est pas le cas. 

Désireux de prendre les commandes de l’équipe de France après la coupe du monde au Qatar, Zinedine Zidane ne va, pour une fois, pas réussir à accomplir son rêve. Didier Deschamps a été prolongé de quasiment quatre ans et sera donc encore aux commandes des Bleus à la Coupe du monde 2026, quoi qu’il se passe au prochain Euro. Malgré la place de finaliste au Qatar, le sélectionneur a vu son maintien être remis en cause, notamment par des membres des clans de Karim Benzema ou Zidane. Ce fut le cas avec Christophe Dugarry, qui a fait un retour remarqué dans les médias pour dégommer Didier Deschamps, qu’il ne porte vraiment pas dans son coeur et ce depuis des années. 

Dugarry, le nerf de la guerre

De quoi présenter la relation entre les deux champions du monde, Zidane et Deschamps, sous la forme d’une rivalité, ce que le coach des Bleus a regretté. « La situation sportive fait que cela a amené à une rivalité sportive entre nous deux. Voire pour certains une opposition. J’aurai toujours beaucoup de respect pour Zizou par rapport à ce que l’on a vécu et partagé ensemble. Déjà dans notre première vie comme joueur et au regard de ce qu’il représente dans le football et le sport français », a tenu à souligner « DD » lors de sa prise de parole sur les propos de Noël Le Graët à l’encontre de « Zizou ». Une relation posée donc entre les deux hommes, mais clairement mise en danger par Christophe Dugarry. 

C’est ce que révèle dans Le Parisien, sous couvert d’anonymat, un ancien membre du staff de l’équipe de France, pour qui l’ex-coéquipier de Zidane à Bordeaux met le feu dans cette relation. « Il n’y a rien de concret susceptible d’accréditer la thèse qu’ils ne s’apprécient pas. Ils ne se retrouvent pas forcément sur beaucoup de terrains, mais cela n’altère en rien leur estime. Il n’existe pas de rivalité malsaine ou de vraie pomme de discorde entre eux. Excepté, peut être, autour de Duga », confie cette source, qui tient à assurer que Zidane et Deschamps ne se font pas la gueule, mais ne sont tout simplement pas de grands amis, malgré un vécu commun qui inspire un profond respect. 

C’est ce que confirme Pascal Olmeta, ancien gardien de but et proche des deux hommes pour avoir réussi à les réunir pour des opérations caritatives. « Tu n’es pas obligé d’être pote avec tout le monde. C’est comme ça. Mais l’absence de proximité affichée ne doit pas favoriser des raccourcis sur la prétendue inimitié entre untel et untel. Ça vaut aussi pour Zizou et Didier. Je n’ai jamais entendu l’un dénigrer l’autre ou se fendre d’une remarque désobligeante à son adresse. Ce sont souvent les entourages des personnes qui montent en épingle de supposées oppositions », a livré également dans Le Parisien l’ancien gardien fantasque de l’OL et l’OM, persuadé que la relation directe entre Zidane et Deschamps est bonne. En revanche, entre les intérêts sportifs et les luttes d’agent, les fuites organisées dans la presse et les négociations en coulisses, les tensions sont bien là, surtout quand il y a en toile de fond un poste aussi prestigieux que celui d’entraineur national.