EdF : Deschamps viré, le clan Zidane à bout de nerfs

EdF : Deschamps viré, le clan Zidane à bout de nerfs

Icon Sport

Grâce à sa victoire contre l'Angleterre en quart de finale de la Coupe du monde 2022, l'Équipe de France a validé l'objectif fixé par la Fédération française de football, à savoir le dernier carré. Ce succès est également celui de Didier Deschamps qui a désormais l'opportunité de poursuivre son poste de sélectionneur français après le Mondial, aux dépens de Zinédine Zidane qui attend de prendre sa place.

Encore une fois, Didier Deschamps montre qu'il est bien l'homme de la situation pour l'Équipe de France. Après un Euro raté et une dernière Ligue des Nations passée à la trappe, l'ex-coach de l'OM était sur la sellette. Critiqué, Didier Deschamps a une nouvelle fois prouvé qu'il pouvait obtenir de bons résultats avec les Bleus en se qualifiant pour les demi-finales de la Coupe du monde, et pourquoi pas ajouter une troisième étoile sur le maillot tricolore, on en saura déjà plus ce mercredi soir contre le Maroc. Désormais, l'ancien milieu de terrain peut décider s'il souhaite conserver son poste de sélectionneur français, compte tenu de l'accord négocié avec Noël Le Graët. Selon Bertrand Latour, journaliste de l'Équipe et suiveur de la France dans son mondial au Qatar, ce revirement de situation fait extrêmement plaisir à Didier Deschamps.

Deschamps prend un malin plaisir à bloquer Zidane

« Je n’ai pas la prétention de le connaître aussi bien que sa femme, mais ce que je ressens, et c’est valable depuis toujours, même quasiment quand c’était un peu la tempête, c’est qu’il est très calme. Honnêtement, c’est difficile de ressentir le stress chez lui. Ceci dit, je pense que la perspective possible d’être champion du monde ou d’aller en finale, contre une certaine partie des gens qui souhaitent que Zidane arrive et arrive très vite, je pense qu’il s’en fera un malin plaisir. Sans doute ne le dira-t-il jamais publiquement, mais je pense qu’il est content maintenant d’être redevenu totalement le maître des horloges », a expliqué le journaliste qui estime que Deschamps est très satisfait d'avoir de nouveau le peuple français dans sa poche alors que certains militaient pour l'arrivée de Zidane sur le banc français. La FFF a déjà proposé au natif de Bayonne de poursuivre jusqu'à l'Euro 2024.

Zidane n'a pas peur de succéder à Deschamps

Un coup dur pour Zinedine Zidane qui va encore devoir attendre son heure. Didier Deschamps jubile et pourtant, un proche de Zizou, ancien coéquipier de DD également, a mis les pieds dans le plat. Christophe Dugarry estime que, malgré la réussite sportive indéniable du sélectionneur en place, un peu de renouveau ne serait pas de refus. « S’il est champion du monde et bah bravo, bravo Monsieur. Chapeau. Mais, je pense qu’il faut savoir laisser la place pour pouvoir proposer encore autre chose. Après, il mériterait de rester s’il en a envie. Mais moi personnellement, en tant que passionné de football et de l’Équipe de France, j’ai envie de voir un autre football. Si on est champion du monde, j’oublie pas la façon de jouer parce que pour moi c’est important même si on peut gagner de différentes façons au football. Moi j’ai envie de voir Zizou sélectionneur de l’Equipe de France, ça fait dix ans au bout d’un moment je veux voir autre chose. Tu penses que ça lui fait peur de passer après Deschamps qui est double champion du monde ? Non, je ne pense pas du tout », a livré l'ancien attaquant de Bordeaux, du Milan AC et de Barcelone notamment, persuadé que Zidane a les capacités de prendre en mains l'équipe de France après une campagne réussie. Une chose rarement facile, surtout quand on connait les attentes autour des Bleus qui font désormais partie du gratin mondial.

Dans ce duel à distance entre deux légendes du football français, il est clair que les résultats des deux derniers matchs de la Coupe du Monde vont avoir un poids énorme. Car une élimination en demi-finale ce mercredi soir à Doha face au Maroc serait tout de même une énorme déception, même si l'objectif fixé par le patron de la Fédération Française est atteint. Et nul doute que les anti-Deschamps pourraient rapidement monter au créneau et réclamer son départ dès maintenant. Tandis que le débat est prêt à rejaillir, DD ne se prend pas la tête, on l'a vu sur les réseaux sociaux de la FFF se livrer à son passe-temps favori, faire du gainage en tenant la planche pendant une heure. Tranquille.