EdF : Deschamps lui a pris son rêve, Nasri ne pardonnera jamais

EdF : Deschamps lui a pris son rêve, Nasri ne pardonnera jamais

Icon Sport

En 2014, Didier Deschamps commençait son épopée comme sélectionneur des Bleus avec un beau parcours au Brésil. Une coupe du monde qui a bâti le futur groupe champion du monde mais sans Samir Nasri. Exclu de dernière minute, l'ancien marseillais reste encore amer.

Parfois, les belles histoires ne tiennent qu'à un fil. C'est ce que doit souvent se dire Didier Deschamps, lui qui a failli ne pas qualifier l'Equipe de France pour la coupe du monde 2014 au Brésil. Battus 2-0 en Ukraine, les Bleus avaient renversé la double confrontation avec un succès 3-0 au stade de France. Didier Deschamps avait alors sauvé sa tête, emmené la France en quarts de finale et posé les fondations de la future équipe vice-championne d'Europe et championne du monde. Néanmoins, le dénouement heureux de novembre 2013 avait fait une victime : Samir Nasri.

Nasri ne dit plus bonjour à Deschamps

Pour l'ancien marseillais, la belle histoire en bleu ne tenait aussi qu'à un fil mais la pièce n'est pas tombée du bon côté. Transparent lors du barrage aller à Kiev, il avait été sorti du onze au retour et n'allait plus jamais revoir l'Equipe de France. Deschamps ne le reprenait plus ensuite et notamment pour le Mondial brésilien malgré une grande saison à Manchester City. Nasri avait gagné le titre et la coupe de la Ligue. Un choix toujours incompréhensible à ses yeux en 2022. Il en veut personnellement au sélectionneur, avec qui il n'entretient plus de relations aujourd'hui.

« Je pense que les choses auraient pu être différentes, je vois que pour certains joueurs il y a eu, ne serait-ce pas des passe-droits, mais on oublie beaucoup plus vite. Quand je suis revenu dans l’équipe de France sous Didier Deschamps, j’étais vraiment épié, tout ce que je faisais et on ne m’a pas laissé de seconde chance. Ce qui m’énerve le plus et où je suis amer, c’est qu’en 2014, je sors d’une saison fantastique avec City où je remporte le deuxième titre, où je gagne aussi la Carling cup et sur le plan sportif, je méritais ma place au Brésil, en plus c’est la coupe du Monde au Brésil, c’est le pays du foot. Le fait de ne pas l’avoir vécu forcément je suis amer, mais c’est pas simplement ça, c’est aussi tout ce qui a débouché après ça, la plainte contre ma compagne à l’époque. […] Je l’ai croisé, il y a pas très longtemps à Dubaï au restaurant, on ne s’est pas dit bonjour », a t-il confié dans l'émission En Aparté sur Canal+. Il faut dire que la petite amie de Nasri de l'époque, avait copieusement insulté Didier Deschamps et même tous les Français, sur les réseaux sociaux, et ce dernier avait porté plainte. Au vu du succès des Bleus par la suite, on ne peut pas en vouloir à Nasri d'être frustré.