EdF : Deschamps explique le totem d'immunité pour Pavard

EdF : Deschamps explique le totem d'immunité pour Pavard

Photo Icon Sport

Questionné sur le cas de Benjamin Pavard en équipe de France, Didier Deschamps n'a pas fait dans la demi-mesure.

Pour les prochaines rencontres des Bleus face aux Pays-Bas, le 16 novembre en Ligue des Nations, et contre l'Uruguay, le 20 novembre au Stade de France, Didier Deschamps a bien fait appel à Benjamin Pavard. Fraîchement champion du monde, et auteur du plus beau but du Mondial 2018 contre l'Argentine, le joueur de 22 ans jouit clairement d'un statut particulier. Car depuis l'été dernier, le défenseur n'est plus que l'ombre de lui-même sur le terrain, que ce soit en équipe de France ou dans son club de Stuttgart, actuellement dernier de Bundesliga. Des performances qui peuvent, à terme, remettre en cause sa place chez les Bleus, même si le sélectionneur tricolore parle plus d'une méforme due à un manque de confiance.

« En toute sincérité, Pavard, ce n'était pas le meilleur arrière droit de la Coupe du monde, et aujourd'hui, ce n'est pas le plus mauvais. C'est déjà arrivé que des joueurs soient moins bien dans leur club, je ne vais pas changer mon opinion sur eux. Après, si ça perdure, à moi de juger du niveau des joueurs, mais cela dépend aussi de la concurrence », a lancé, en conférence de presse, Deschamps, qui envoie donc un avertissement à Pavard. S'il continue sur cette mauvaise passe en 2019, DD n'hésitera pas à appeler un autre latéral droit à sa place. À Bouna Sarr ou à Ruben Aguilar de bousculer la hiérarchie établie !