Deschamps pousse Zidane au PSG, et ça marche !

Deschamps pousse Zidane au PSG, et ça marche !

Icon Sport

Le scénario qui verrait Didier Deschamps lâcher l’équipe de France après la Coupe du monde 2022 pour laisser sa place à Zinedine Zidane est bien ancré dans l’imaginaire populaire. 

L’ancien coach du Real Madrid est libre de tout engagement et semble désireux d’attendre sa chance pour reprendre le flambeau des Bleus. De son côté, le sélectionneur actuel voit son contrat se terminer après le Mondial au Qatar, et la possibilité qu’il termine là son aventure de 10 ans avec la France est réelle. Mais pas inéluctable. Dans un entretien au Parisien, Didier Deschamps a clairement fait comprendre qu’il adorait sa place de premier entraineur de France, et qu’il était très motivé à l’idée de continuer à l’occuper après 2022. Et même pour encore 10 ans s’il le peut. 

Deschamps encore 10 ans en équipe de France ?!

« Quand j’ai débuté comme entraîneur, je disais à ma femme que j’aurais fait le tour à 40 ans. Et regardez aujourd’hui. Quant aux clubs, ça a pu arriver qu’on me sollicite, après le titre de champion du monde par exemple, mais je ne suis pas disponible. Mais vous écoutez les propositions ? Peu importe, je n’ai pas à ouvrir la porte. En plus, la prochaine Coupe du monde se termine en décembre et je ne ressens pas d’usure comme sélectionneur. Si je pouvais faire dix ans de plus de ce que je vis aujourd’hui, ce serait l’idéal », a livré un Didier Deschamps totalement zen et qui ne se sent pas du tout poussé vers la sortie. Bien au contraire, car en cas de bon résultat à la Coupe du monde, et pourquoi pas de conservation du titre mondial, il serait tout de même très difficile de déloger « DD » de sa place. 

Une sortie médiatique qui doit certainement amener Zinedine Zidane à la réflexion. Le technicien français rêve des Bleus, mais il sait aussi que le PSG le drague assidument. Depuis le Qatar ou depuis l’Espagne, on annonce depuis quelques semaines déjà des négociations entre le Paris SG et Zizou, avec la possibilité pour lui de prendre les commandes du club de la capitale à la trêve hivernale, c’est à dire dans quelques jours seulement. En tout cas, avec cette prise de parole loin d’être anodine, Didier Deschamps pousse clairement son ancien coéquipier à se dire que l’attente pour que la place se libère en équipe de France pourrait être longue, et qu’une opportunité comme celle d’entrainer Neymar, Mbappé, Sergio Ramos et Messi au PSG pourrait ne pas se représenter de sitôt.