Benzema, son clan sort des preuves et accuse la France !

Benzema, son clan sort des preuves et accuse la France !

Icon Sport

Le feuilleton Karim Benzema est loin d'être terminé, car son ancien agent a visiblement décidé de s'attaquer frontalement à Didier Deschamps et l'équipe de France après le forfait du Ballon d'Or 2022 lors du Mondial au Qatar.

Les jours passent, et la colère de Karim Djaziri ne semble pas retomber. Et on imagine bien que si l’ancien conseiller, et toujours très proche, de Karim Benzema se lance dans cette bataille contre le staff de l’équipe de France, il a reçu pour cela l’aval de l’attaquant du Real Madrid. Car une semaine après l’annonce de la retraite internationale de KB9, ce membre éminent de l’entourage de Benzema n’en démord pas, le départ de ce dernier après un souci à la cuisse lors d’un entraînement fin novembre à Doha a été précipité. Et après avoir répété cela plusieurs fois sur les réseaux sociaux, accusant Didier Deschamps et le médecin des Bleus d’avoir tout fait pour virer le Ballon d’Or, Karim Djaziri a cette fois sorti des documents réalisés, à priori, lors des examens de Karim Benzema à l’hôpital Aspetar.

Benzema était apte pour France-Pologne

Après avoir mis en ligne ces examens radiologiques, l’ancien agent de Karim Benzema s’est fait nettement plus accusateur. « Je pose ça là mais avant ça j’ai consulté 3 spécialistes qui confirment le diagnostic que  Benzema aurait pu être apte à partir des 1/8 éme pour au moins être sur le banc ! Pourquoi lui avoir demandé de partir si vite ? », s'étonne Karim Djaziri, histoire de mettre une pression énorme sur le staff des Bleus au moment où Noël Le Graët doit rapidement rencontrer Didier Deschamps afin de lui proposer de prolonger son contrat. Forcément, les propos du proche de Karim Benzema remettent de l'huile sur le feu, même sans être un spécialiste des problèmes musculaires. Et il suffit de lire les réactions aux propos de KD pour se rendre compte que la France est toujours divisée concernant la gestion du Ballon d'Or 2022, déjà privé du Mondial 2018 à cause de l'affaire de la sextape de Mathieu Valbuena pour laquelle il a été définitivement condamné. 

Tandis que Karim Benzema s'est contenté d'une nouvelle sortie énigmatique sur Instagram, les réseaux sociaux ont vivement réagi aux arguments de son ancien conseiller. « Lâchez l’affaire Karim, il faut savoir accepter une blessure, laisser un leader blessé peut s’avérer très risqué. Zidane 2002, Vieira 2008 », « Je suis un grand fan de Benzema, mais dans le cas présent avoir un joueur présent qu’à partir des 1/8, qui n’a pas joué 1 match depuis 1 mois et demi et qui risque à ses dépens de cristalliser beaucoup d’attention/débats à son encontre n’aurait pas été quelque chose de bénéfique », « Parce que Dechamps avait dit dès le début que tous les joueurs devaient être aptes à jouer dès le premier match. Il a ensuite été obligé de s’en tenir à son discours comme pour Kimpembe par exemple », argumentent ceux qui pensent que le sélectionneur français a bien fait de renvoyer Karim Benzema à la maison. Dans le camp d’en face, on se fait plus véhément : « Quand on voit la finale et des occasions manquées, on se demande ce que cela aurait donné avec Benzema. Ex: centre de Mbappé et Kolo Muani trop court de la tête. La dernière occasion de Kolo Muani n'en parlons même pas. C'est un vrai gâchis de s'en priver. Deschamps est trop politique », « Faut faire un scandale pour dégager Deschamps et mettre Zizou sur le banc », « i»