Dugarry : « Nasri a gâché sa carrière, comme moi »

Dugarry : « Nasri a gâché sa carrière, comme moi »

Photo Icon Sport

Plutôt inspiré ce mardi soir face à Lyon, Samir Nasri semble être parti pour une saison pleine à Séville, où son côté manieur de ballon plait beaucoup au sein d’une équipe vive et technique.

Une belle façon de rebondir après son passage à Manchester City, ou entre les blessures et l’arrivée de Pep Guardiola, il n’avait plus que son énorme contrat pour le retenir en Angleterre. A 29 ans, celui qui a déjà annoncé sa retraite internationale fait partie de cette génération tellement prometteuse, et dont beaucoup attendaient énormément, peut-être trop. C’est l’avis de Christophe Dugarry, pour qui Samir Nasri peut encore fait du bien à beaucoup d’équipes, même si le milieu de terrain a manqué l’occasion de réaliser une grande carrière.

« C’est un joueur remarquable. Il l'a trop rarement démontré. Il est différent des autres. Très adroit dans les petits espaces. Il a un sens du jeu remarquable. Il arrive à se mettre entre les lignes. Il est capable de faire jouer une équipe. Il est capable d’avoir des responsabilités sur le terrain. Après, il s’est perdu à cause d’un caractère bien trempé. Ce n’est pas forcément un défaut. Mais surtout, je pense que le football, à un moment, n’a pas été sa priorité. Sa priorité, c’était de faire tout ce qu’il y avait autour du football. De profiter, lorsque tu as beaucoup d’argent, que tu es une vedette, de tout ce que le foot te permet d’avoir. C’est important, mais ça n’est pas la priorité. L’important, c’est de jouer, d’être performant. A un moment ou un autre, il s’est perdu. Lui dira peut-être, "je suis content de ce que j’ai fait". Il réalise une carrière honorable. Mais à 29 ans, il aurait pu espérer beaucoup plus. Je le dis d’autant plus facilement que je pense avoir gâché ma carrière. J’ai peut-être aussi oublié certaines priorités. L’envie de se dépasser, les efforts à l’entrainement. Je pense que j’aurais pu faire une tout autre carrière. Ce garçon avait le potentiel pour faire mieux », a expliqué l’animateur de RMC, persuadé que le jeu sévillan peut lui permettre de se relancer, avec un entraineur capable de composer l’équipe autour de lui.

Share