Le PSG subit le fair-play financier, pas le Real Madrid...

Le PSG subit le fair-play financier, pas le Real Madrid...

Photo Icon Sport

Depuis quelques jours, le Paris Saint-Germain parait avoir serré le frein à main dans le dossier Angel Di Maria, le club de la capitale ayant besoin de vendre des joueurs afin de s’offrir l’international argentin du Real Madrid. Victime des sanctions de l’UEFA dans le cadre du fair-play financier, alors qu’il n’a aucune dette et un propriétaire pour le moins fiable, le club de la capitale va devoir alléger son effectif avant de le renforcer. Et ce mardi, le quotidien AS affirme que seuls les départs conjoints d’Edinson Cavani et d’Ezequiel Lavezzi permettront au PSG de recruter Angel Di Maria. Du côté madrilène, où le fair-play financier n’est pas une menace malgré des acquisitions gigantesques à chaque mercato, on avait mis un coup de pression sur les dirigeants parisiens, histoire d’essayer d’avoir quelques dizaines de millions d’euros pour s’offrir James Rodriguez. Mais AS constate que le Real Madrid a compris que Paris allait rester dans les clous du gendarme financier et qu’il fallait donc se débrouiller sans le fruit de la vente de Di Maria pour payer les 75ME réclamés par l’AS Monaco. Ce qui devrait être chose faite ce mardi. L’heure est peut-être venue pour l’UEFA de détailler un peu plus les règles du fair-play financier ?

Share