Aulas parle de « guet-apens » pour l'OL et porte plainte pour agression

Aulas parle de « guet-apens » pour l'OL et porte plainte pour agression

Photo Icon Sport

Le derby a été chaud pour Jean-Michel Aulas et cela ne s’est malheureusement pas limité au terrain. Le président lyonnais n’a pas du tout apprécié le comportement des supporters stéphanois mais aussi l’absence d’un cordon de sécurité digne de ce nom lors du trajet et de l’arrivée du car lyonnais à Geoffroy-Guichard. Résultats, le bus de l’OL s’est fait canarder et toute la délégation rhodanienne a été la cible des projectiles des supporters stéphanois. Une attitude qui a mis Jean-Michel Aulas dans une colère noire auprès des délégués de la rencontre, avant qu’une plainte officielle ne soit formulée. 

« Nous sommes tombés dans deux guet-apens qui se sont traduits par des envois de pierres et de canettes de bière qui auraient pu briser les vitres du car. Je ne sais pas qui a cette responsabilité mais le dispositif était différent de d’habitude avec seulement deux motards et une escorte qui nous a vite abandonnées, ce qui a provoqué des débordements graves qui ont effrayé les joueurs. Quand on voit cette foule à trois mètres, ça fait peur. J’ai déposé une main courante pour agression en bande organisée. Même si tout est fait pour que l’omerta se taise sur ce dispositif qui était bruyant et dangereux pour l’équipe de Lyon, Jean-Michel Aulas dit les choses », a annoncé sur Orange Sport un président lyonnais visiblement remonté, et qui semble surtout remettre en cause la protection policière, bien trop faible à son goût, entourant sa délégation sur ce derby. 

Share