Rennes retrouve le sourire et revient sur l'OL

Rennes retrouve le sourire et revient sur l'OL

Photo Icon Sport

Une semaine après une très grosse déconvenue en demi-finale de Coupe de France, Rennes se devait de rectifier le tir lundi soir face à Nice devant ses supporters. Et c’est devant des tribunes frondeuses que la formation de Frédéric Antonetti a réussi à décrocher une victoire précieuse (3-1) dans la course à l’Europe. Pour le Gym, la bataille pour le maintien s’annonce longue.

Tout comme face à Quevilly, c’est Féret qui lançait le match en ouvrant le score sur un service d'Hadji qu’il transformait en but d’une reprise du pointu qui trompait le portier azuréen (1-0, 23e). Dans une ambiance glaciale, Rennes dominait son sujet et doublait la mise juste avant la pause, Doumbia prolongeant de la tête un coup-franc frappé par Féret (2-0, 44e). Un avantage qui ne calmait pas le public breton, lequel entonnait un «  Et il est où le Stade de France ? », témoin du mécontentement encore vif.

A la reprise, le Stade Rennais reprenait sa marche en avant, mais contre toute attente, sur une relance hasardeuse de Danzé, Clerc trompait Costil d’une belle frappe (2-1, 59e). Une réduction du score qui relançait évidemment les Azuréens, venus en Bretagne pour tenter de s’éloigner un peu de la zone relégation, puisqu’ils pointaient à une longueur d’Ajaccio, 19e, avant le début du match. Nice commençait à sérieusement s’installer dans le camp de Rennes, mais Pitroipa allait mettre fin au suspense au bout d’une action de toute beauté menée en solo (3-1, 81e). Avec cette victoire, le Stade Rennais remonte à la 5e place de Ligue 1 à seulement deux points de l’OL.

Share
  • Caveglia Style

    Tout doux sur le titre les gars, l'OL n'a pas joué encore...

    Mardi 17 Avril 2012 à 08:03 Répondre

  • tiiagoo

    Parfois, la réaction choc des supporters remet en place certains esprits qui ont tendance a se deconcentrer. C'étais necessaire après l'affront!

    Lundi 16 Avril 2012 à 23:52 Répondre

  • RHZN35Rennes

    ambiance plus que glaciale...c'était dur à vivre...Bien joué aux joueurs et arrêtons de siffler M Vila...

    Lundi 16 Avril 2012 à 23:19 Répondre