OM : Pas encore rincé, Fanni veut faire chavirer le Vélodrome

OM : Pas encore rincé, Fanni veut faire chavirer le Vélodrome

Photo Icon Sport

Pour son grand retour sous le maillot de l'Olympique de Marseille face au FC Nantes dimanche (2-1), Rod Fanni a montré qu'il n'était pas encore fini. Après la rencontre, le défenseur olympien a évoqué sa prestation sans oublier de donner son avis sur la triste ambiance du Vélodrome.

En juillet 2015, suite à quatre saisons pleines du côté de l'OM, Rod Fanni avait décidé de quitter son club de cœur pour rejoindre le Qatar. À 34 ans, il ne pensait alors jamais rejouer un jour sous ses couleurs phocéennes, mais après une année galère, Fanni est revenu librement sur la Canebière. Si certains supporters étaient sceptiques par rapport à ce recrutement à l'ancienne, le défenseur central a proposé une première réponse pour son retour face à Nantes, dimanche. Lors de ce match, il s'est montré très à l'aise aux côtés de Doria. Avec 5 tacles réussis, 4 interceptions et 62 ballons touchés, il a été un vrai protagoniste dans la victoire de Marseille. Et il s'en réjouit !

« Ça faisait plus de trois mois que je n'avais pas joué. Donc c'était un peu l'inconnu pour moi. J'appréhendais un peu. Si footballistiquement, je ne m'en faisais pas, c'est au niveau cardiaque que j'avais peur. Et au final, ça a été. Il me manque encore des choses, mais ça venir au fil du temps. À la base, ce n'était pas prévu que je joue aussi vite, dans le sens où j'ai fait une préparation en deux semaines au lieu de deux mois. C'était corsée, mais je me suis adapté. Pour l’instant, ça se passe plutôt bien. J'espère que ça va aller de mieux en mieux », a avoué, sur Le Phocéen, le défenseur central marseillais, qui a ensuite abordé le sujet du Vélodrome.

« Cette reconquête du public, c'est aussi le but de ma venue »

« Ça me chagrine énormément de voir le stade comme ça, car je ne l'ai pas connu comme ça... Ça me touche. Mais cette reconquête du public, c'est aussi le but de ma venue. Maintenant, on va faire au mieux. On est conscient d'avoir des lacunes. Mais on progresse déjà et on montre de belles choses. En réglant les petites erreurs, on va peut-être pouvoir montrer toutes nos possibilités. Le groupe est assez jeune, et il faut se donner un peu de temps, même si à Marseille on n'en a pas. Mais il faut faire avec la situation du moment », a avoué Rod Fanni, qui espère donc faire revivre pleinement le Vélodrome avant la fin de cette saison.

Share