Incidents : L'OM peut dire merci à la LFP dénonce Ménès

Incidents : L'OM peut dire merci à la LFP dénonce Ménès

Photo Icon Sport

Bouteilles en verre sur le terrain, potence dans les tribunes, interruption du match pendant plusieurs minutes, les incidents lors du match entre Marseille et Lyon n’étaient clairement pas anodins. L'OM a rapidement réagi en annonçant des mesures musclées. De son côté, la LFP a tranché ce jeudi soir en sanctionnant le stade Vélodrome d’un huis clos partiel, avec la menace d’un huis clos total en cas de récidive sur une période d’un an. L’OM s’en tire plutôt bien pour un match qui aurait pu ne jamais repartir, alors que le club a laissé apparaître d’énormes failles dans les contrôles et la sécurité à l’intérieur de l’enceinte. Mais ce qui interpelle surtout Pierre Ménès, c’est la disparité des sanctions avec celles annoncées par exemple contre Bastia la saison passée. Le club corse avait alors été interdit de jouer à domicile. 

« Incidents à Bastia : direction Gueugnon. Incidents au Vélodrome : une petite claque sur les fesses. Justice à deux vitesses. La pire », a dénoncé le consultant de Canal+, pour qui la LFP préfère visiblement taper sur les petits clubs que les gros.  

Share