Un carton en mode gestion, ce PSG est sans pitié !

Un carton en mode gestion, ce PSG est sans pitié !

Photo Icon Sport

Parc des Princes

Le Paris Saint-Germain bat Amiens 5-0

Buts pour le PSG : Marquinhos (12e), Rabiot (42e), Draxler (80e), Mbappé (82e), Diaby (87e)

Sans forcer, le Paris Saint-Germain a quand même surclassé Amiens (5-0) ce samedi au Parc des Princes. Le club de la capitale, leader de Ligue 1 avec 10 victoires en autant de journées, prépare sereinement les grands rendez-vous à venir.

Contrairement à leurs supporters lors du premier quart d’heure, les joueurs du Paris Saint-Germain n’étaient pas en grève ce samedi. Mais ils n’ont pas non plus enfilé le bleu de chauffe… Face à une équipe d’Amiens entreprenante mais quasi inoffensive, les Parisiens n’ont pas eu à forcer pour prendre le contrôle dès l’entame. Il ne fallait qu’une dizaine de minutes pour voir l’homme du match en action, à savoir Angel Di Maria, dont la frappe obligeait le gardien Gurtner à claquer le ballon en corner.

Un coup de pied arrêté idéalement frappé par l’Argentin pour la tête gagnante de Marquinhos (1-0, 12e) ! On comprenait déjà que les visiteurs passeraient un sale moment. Heureusement pour eux, ils avaient affaire à un PSG en mode gestion, et qui se contentait d’un nouveau corner de Di Maria sur la tête de Rabiot (2-0, 42e) pour faire le break. La copie conforme du premier but ! Un énorme raté de Cavani juste avant la pause, et les deux équipes rentraient aux vestiaires au terme d’une première période à sens unique. Autant dire que le match était joué.

La colère de Tuchel

Même si Areola devait s’employer à deux reprises devant Monconduit et Ghoddos, Paris gérait tranquillement son avance, un peu trop au goût du coach Tuchel qui réveillait ses hommes. D’où le festival en fin de rencontre ! Juste après la tête de Draxler (3-0, 80e), Mbappé (4-0, 82e) participait à la fête avec un bel enchaînement. Avant le but en solo du jeune Diaby (5-0, 87e). Si l’on excepte les petits bobos de Verratti et Di Maria, sortis par précaution, l’après-midi était idéal pour les Parisiens. De bon augure avant les chocs face à Naples et l’OM la semaine prochaine…