TV : « Voleurs », « escrocs », Pierre Ménès lance le combat

TV : « Voleurs », « escrocs », Pierre Ménès lance le combat

Photo Icon Sport

Très dubitatif au moment où les droits de la Ligue 1 et de la Ligue 2 ont été attribués à Médiapro, Pierre Ménès ne voyait pas le groupe audiovisuel tenir bien longtemps dans le paysage du football français.

La somme paraissait tellement au-dessus de ce qui était payé habituellement, mais aussi de la valeur réelle de notre championnat, que le consultant de Canal+ ne donnait pas deux ans au groupe d’origine espagnole pour mettre la clé sous la porte. Finalement, dès la deuxième échéance, Médiapro a décidé de stopper les paiements, tout en continuant à diffuser les matchs via sa chaine Téléfoot, faute de contrat dénoncé en raison des procédures en cours. De quoi faire littéralement hurler Pierre Ménès, ardent défenseur de son employeur qu’est Canal+, et qui ne comprend pas comment Téléfoot peut continuer de diffuser des reportages et des entretiens privilégiés avec les joueurs et entraineurs de Ligue 1. Pour Ménès, il serait temps de fermer les portes à double tour au niveau  communication, et tant pis pour les journalistes ayant rejoint la chaine simplement l’été dernier. Dans des mots toujours aussi imagés, le consultant s’est agacé de cette tolérance offerte à Téléfoot.

« Pas d'accord entre la LFP et Mediapro au sujet des droits TV. Les clubs n’ont qu’à fermer leurs portes. Pleurer contre des escrocs c’est une chose. Lutter en est une autre. Tu laisses les matchs mais plus rien la semaine. Pour les abonnés ? Ben tu t’es abonné à des voleurs tant pis pour toi et pour moi du coup », a souligné Pierre Ménès, pour qui ceux qui sont abonnés à Téléfoot devraient désormais se contenter de la simple retransmission des matchs, et non pas des émissions autour des championnats de France.