TV : La LFP adore Téléfoot, la révélation gênante

TV : La LFP adore Téléfoot, la révélation gênante

Icon Sport

Dans les prochains jours, la LFP lancera officiellement un nouvel appel d’offres afin qu’un nouveau diffuseur récupère les lots de Mediapro.

Huit matchs de Ligue 1 et huit matchs de Ligue 2 seront en jeu, tandis que Canal + aimerait également pouvoir rendre ses matchs afin que l’appel d’offres soit global et concerne 100 % des droits télévisuels du foot français. Vraisemblablement, la consultation sera lancée cette semaine et devrait être très rapide, probablement moins de dix jours. Le but pour la LFP est évidemment de régler cette situation gênante au plus vite en retrouvant un diffuseur solvable. En attendant, c’est Téléfoot, la chaîne du groupe Mediapro qui va continuer à assurer la diffusion des matchs, bien que des géants de l’audiovisuel tels que TF1 ou M6 aient proposé leurs services. Dans un édito publié sur le site de So Foot, l’économiste Pierre Rondeau dévoile que la LFP apprécie le professionnalisme des journalistes et des consultants de la chaîne. Dommage que leurs patrons ne paient pas les droits…

« Le coût d’organisation serait bien trop onéreux pour M6, TF1 ou France Télévisions, et la LFP s’inquiéterait en coulisses d’une incapacité à assurer une diffusion optimale et pérenne. Ils préfèreraient faire confiance, bien qu’il ne paye plus, à Mediapro, dont les salariés et les consultants de Téléfoot, malgré la crise, ont assuré un travail sans encombre. Interrogé sur ce sujet, la Ligue a refusé de commenter, laissant entendre qu’il fallait respecter le secret de l’instruction et laisser suivre les discussions en cours. Mais il semblerait, en écoutant à droite à gauche, que le coup des trois chaînes en clair ne soit qu’une « posture communicationnelle » ne servant que leur réputation et leur popularité. Certains experts interrogés penseraient que TF1, M6 et France Télévision n’auraient ni les moyens, ni les capacités, ni mêmes les canaux suffisants pour offrir et garantir la diffusion de 8 matchs par semaine » explique l’éditorialiste, pour qui la diffusion de la Ligue 1 sera donc maintenue sur Téléfoot en attendant la validation du nouvel appel d’offres et l’arrivée du futur diffuseur.