TV : BeInSports pourrait remplacer Téléfoot !

TV : BeInSports pourrait remplacer Téléfoot !

Photo Icon Sport

La chaîne Téléfoot entre dans son dernier mois d'existence, mais une idée germe pour que BeInSports soit un diffuseur essentiel de la Ligue 1 et de la Ligue 2 en plus de Canal+.

Il y a deux ans, Jaume Roures était devenu l’idole des présidents de Ligue 1, le patron de Mediapro ayant décidé d’acheter à un prix record les droits TV des championnats de L1 et L2. Mais le 5 octobre dernier à minuit, le carrosse Téléfoot s’est transformé en citrouille, et tout l’édifice rêvé par le football français s’est écroulé au moment où le groupe sino-espagnol a refusé de payer la deuxième échéance de 172ME à la Ligue de Football Professionnel. Victimes directes de ce saccage, les journalistes et techniciens de la chaîne Téléfoot ne croient désormais plus au Père Noël, puisque la semaine passée ils ont appris que leur employeur s’était entendu avec la LFP et la justice pour  fermer le média et virer tout le monde. Mais quoi qu’on pense de ce scandale absolu, le business continue et les dirigeants de Ligue 1 veulent désormais rapidement trouver un diffuseur qui paiera enfin les droits TV.

Bien évidemment, les regards se tournent vers Canal+, seul groupe français capable de régler l’ardoise. Mais dans un scénario dévoilé par L’Equipe, BeInSports, qui avait revendu ses trois matchs de Ligue 1 à Canal+, pourrait tirer les marrons du feu en remplaçant Téléfoot. Car si la chaîne de Vincent Bolloré est intéressée par les grosses affiches de Ligue 1, elle n’a pas grand-chose à faire des autres rencontres de notre Championnat et de la Ligue 2, lesquels devraient donc être diffusés sur BeInSports, que C+ distribue en exclusivité. « Dans cette hypothèse, ce serait donc BeInSports qui réglerait à la LFP le minimum garanti de 100 millions d'euros et les éventuels bonus (évalués à 100 millions d'euros) en cas de succès. Mais, pour l'heure, les discussions entre Canal+ et beIN Sports ne semblent pas avoir abouti, ce qui pourrait ralentir l'opération et la formalisation d'une offre globale au football professionnel français », précise le quotidien sportif. Les deux diffuseurs ont jusqu’à la fin du mois de janvier pour s’entendre, juste avant que Téléfoot s’éteigne à jamais.