Racisme à OM-Troyes : la Ligue se saisit du dossier Suk

Racisme à OM-Troyes : la Ligue se saisit du dossier Suk

L’ESTAC a dénoncé des propos inacceptables prononcés pendant le match de dimanche entre l’OM et Troyes.

Dans un communiqué de presse, le club de l’Aube a confirmé avoir entendu des propos discriminatoires contre son attaquant sud-coréen Hyun-Jun Suk. Une écoute de la bande sonore du match a permis selon RMC de mettre en avant des propos tenus sur le banc marseillais et les commentaires sur les actions de Suk pendant le match ne sont pas glorieux. « Le samouraï, il nous l'a découpé deux fois », « Il va faire des sushis », ont notamment pu être entendus, dans un mélange de clichés et de commentaires discriminatoires sur le joueur sud-coréen de Troyes. 

« S'il est absolument hors de question de donner écho aux paroles captées par les micros d'Amazon Prime ce dimanche, ces propos sont tout bonnement inacceptables et viennent entacher une discipline, le football, qui se veut par essence multicolore et multiculturelle. Le club condamne fermement toute forme de racisme ou de xénophobie. L'Estac soutient toutes démarches entreprises pour lutter contre ce fléau. Le club épaulera et soutiendra le joueur dans les actions qu’il souhaitera entreprendre », a fair savoir l’ESTAC, qui devrait voir son coup de gueule être répercuté, puisque toujours selon RMC, la commission de discipline peut très bien décider de se saisir des faits pour des cas graves. Et c’est ce qui devrait se passer dans les prochaines heures.