OM-PSG : Paganelli regrette les OM-PSG où ça dérouillait

OM-PSG : Paganelli regrette les OM-PSG où ça dérouillait

Photo Icon Sport

Alors que le fameux Classique entre l'Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain se déroulera ce dimanche soir, Laurent Paganelli regrette le bon vieux temps, où les OM-PSG étaient encore des matchs très musclés.

Si l’effectif marseillais a parfaitement conscience de l'importance du Classique contre le PSG, certains joueurs parisiens jugent ce match contre l'ennemi phocéen comme banal. Mais difficile de les blâmer pour cela puisqu'ils viennent, pour la plupart, d'autres pays et d'autres championnats, où ce OM-PSG n'est pas forcément médiatisé à la hauteur d'un Barça-Real. Et cette ferveur en déclin pour cette grande affiche du championnat de France rend Laurent Paganelli triste et nostalgique de l'ancien temps...

« Le Classique le plus tendu ? Quand j'ai commencé à Canal, en 1998. Là, c'était très tendu. Pourquoi ? Parce que d'un côté tu avais des Marseillais, et de l'autre, des Parisiens. Des vrais. Ce n'était pas encore vraiment le temps où les clubs s'échangeaient les joueurs. Ça n'existait pas. Il y avait une véritable identité d'équipe, qui n'existe plus. À Paris, comme à Marseille, excepté peut-être le petit Maxime Lopez, je ne sais pas s'il y a des éléments nés dans les deux villes. Dans le passé, dans les vestiaires ou dans le tunnel, je peux te dire que tu n'allais pas faire la moindre interview. Il y avait des internationaux des deux côtés, du lourd, avec une présence, une carrure. Il y a eu des Classiques où on nous disait : "Les caméras, faut pas les mettre là". Franchement, je préférais cette atmosphère chaude, où tu sentais que ça pouvait exploser à n'importe quel moment. Regarde, aujourd'hui, tu n'as même pas de petites phrases, de petits mots avant la rencontre. Moi, j'aimais bien ce chambrage, ça montait en puissance, etc. Malheureusement, on s'est trop éloignés de ça en voulant que tout soit aseptisé. Pour moi, tout en restant à la limite des choses, un PSG-OM doit toujours rester brûlant et chaud. Le football, c'est aussi de la passion », s'est exclamé, sur France Football, le journaliste de Canal+, qui espère donc que les acteurs de ce OM-PSG le feront mentir en proposant un vrai match musclé entre deux équipes qui se détestent.